Page d'accueil > AROMATHERAPIE > L’essence de Pamplemousse présente une activité anti-infectieuse

L’essence de Pamplemousse présente une activité anti-infectieuse

pamplemousse aromathérapie

pamplemousse fruitLa famille des agrumes est généreuse et nous offre des essences aux propriétés variées, agissant notablement sur la sphère digestive : citron jaune, mandarine, bergamote… Arbuste affectionnant les espaces très ensoleillés, le Pamplemoussier, Citrus paradisii, est abondamment cultivé sur le pourtour méditerranéen, ainsi qu’en Floride. Son fruit à l’écorce mince présente une chair juteuse, plus ou moins amères selon les variétés.

Par expression à froid de son zeste, il donne une essence fraiche, fruitée et acidulée, qui présente une activité anti-infectieuse certaine et agit comme antiseptique atmosphérique. Elle est également drainante, détoxifiante hépatique et tonique digestive. Son action sur le système nerveux autonome lui confère des effets tout à la fois stimulants et calmants. Enfin, elle est lipolytique (anticellulite) et participe à la régulation du sébum au niveau de la peau et du cuir chevelu.

 

Son olfaction apporte joie et bonne humeur !

 

Ses principales indications sont les suivantes :

  • Lenteur à la digestion, nausées, vomissements
  • Régulation des envies alimentaires
  • Assainissement de l’atmosphère
  • Fatigue, difficulté à se concentrer, baisse de moral
  • Cellulite, peaux et cuirs chevelus mixtes à gras

Comment l’utiliser efficacement l’essence de pamplemousse ?

Troubles de la digestion, nausées, repas trop copieux

En déposer 2 gouttes pures sur un comprimé neutre, puis laisser fondre en bouche après le repas, maximum 3 fois dans la journée. A faire ponctuellement, ou sur quelques jours selon les besoins.

Vous pourrez trouver des informations complémentaires sur l’utilisation de l’essence de Pamplemousse, dans un contexte de détox et perte de poids, dans l’article « Perdre du poids avec les huiles essentielles« .

Baisse de tonus, difficulté à se concentrer

Dans un flacon de 5 ml en verre teinté avec codigoutte, déposer 15 gouttes d’huile essentielle de Romarin à cinéole (Rosmarinus officinalis CT 1.8 cinéole) et compléter jusqu’ à 5 ml avec de l’essence de Pamplemousse. Refermer et agiter pour homogénéiser.

Puis, en déposer 2 à 3 gouttes sur un mouchoir, à respirer profondément, à chaque fois que la fatigue se fait sentir ou que les difficultés de concentration apparaissent. A faire 4 à 5 fois/jour selon les besoins.

OU

Mettre une quarantaine de gouttes du mélange dans un diffuseur et faire diffuser 2 à 4 fois par jour (à adapter aux recommandations du fabricant). L’action tonifiante se combinera ici à celle d’antiseptique atmosphérique.

L’olfaction ou la diffusion d’essence de Pamplemousse, seule, est bien sûr aussi possible et facile à mettre en œuvre, selon les mêmes protocoles.

Attention : ces deux gestes (olfaction et diffusion) sont déconseillés chez les sujets asthmatiques, notamment en présence de Romarin à cinéole.

 

Précautions d’emploi

Ess. Pamplemousse : pas d’utilisation chez la femme enceinte et allaitante ou chez l’enfant, sans avis médical. Très photosensibilisante, pas d’exposition au soleil dans les 6 à 8 heures suivant son application cutanée et dans les 3 heures suivant une prise par voie orale dans les zones très ensoleillées. Peut fluidifier le sang à forte dose, déconseillées en cas de traitement anticoagulant. Irritation possible à l’état pur, à diluer.

HE Romarin à cinéole : contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante et chez l’enfant de moins de 4 ans. Déconseillée chez l’enfant de moins de 6 ans, le sujet épileptique ou avec antécédent de convulsion, le sujet asthmatique en diffusion ou olfaction.

 

 

Marie-Amélie de Bernouis – Docteur en Pharmacie & aromatologue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
error

Vous aimez notre blog ? Faites le savoir !

Pinterest