Page d'accueil > AROMATHERAPIE > L’eczéma : quels traitements pour le soulager naturellement ?

L’eczéma : quels traitements pour le soulager naturellement ?

Les traitements naturels de l'eczéma

La formation sur la peau de petites bulles et de plaques rouges, associées à de fortes démangeaisons peut évoquer l’apparition d’un eczéma. Il convient de distinguer l’eczéma de contact de la dermatite atopique.

En effet, l’eczéma de contact est une réaction cutanée, de type allergique, qui apparait dans les heures suivant le contact avec une substance de nature variable (métal, parfum, produits cosmétiques…). Des rougeurs, puis des vésicules, se forment, qui ensuite éclatent, s’écoulent et se dessèchent. La peau alors desquame. Identifier l’allergène et éviter tout nouveau contact est indispensable pour que les manifestations ne deviennent pas chroniques.

Les démangeaisons de l'eczéma

Eczéma atopique, ou dermatite atopique

L’eczéma atopique, ou dermatite atopique, est caractérisé par les mêmes signes, mais apparait en général chez des personnes génétiquement prédisposées, présentant un « terrain atopique ». Il est parfois associé à de l’asthme, des rhinites allergiques… et se développe en général dès la toute petite enfance.

Souvent lié à des allergies alimentaires, aux pollens, aux acariens… sa localisation est assez caractéristique : visage, pli du coude, arrière des genoux… Les démangeaisons très intenses, avec grattage, risquent de provoquer des lésions pouvant se surinfecter.

Une consultation médicale permet de poser un diagnostic précis : vigilance et suivi sont nécessaires, d’autant plus que la qualité de vie au quotidien dépend beaucoup des soins dispensés. Une prise en charge globale est recommandée : alimentation adéquate, produits de toilette doux et adaptés, soutien émotionnel, prise de probiotiques, phytothérapie, gemmothérapie, … Le recours à l’aromathérapie peut trouver sa place dans ce contexte, pour atténuer l’état inflammatoire, calmer les démangeaisons, favoriser par voie olfactive une détente nerveuse… et participer ainsi au soulagement tant attendu.

Hydrolat pour soulager l'eczémaConseils d’expert sous forme de gestes simples

  • Pulvérisation d’HYDROLATS AROMATIQUES (HA)

Hydrolats à privilégier

  • HA Camomille allemande (ou Matricaire) : antiallergique, antiprurigineux, anti-inflammatoire
  • HA Camomille romaine (ou Camomille noble) : anti-inflammatoire, antiprurigineux, relaxant nerveux
  • HA Géranium d’Egypte : anti-inflammatoire, anti-infectieux, apaisant
  • HA Lavande officinale : anti-inflammatoire, assainissant, cicatrisant cutané, calmant

Exemple d’une synergie d’hydrolats :

  • HA Camomille romaine 100 ml
  • HA Géranium d’Egypte 50 ml
  • HA Lavande fine 50 ml

 Mode d’utilisation : dans un flacon de 200 ml, mélanger les hydrolats, puis les pulvériser sur les zones concernées, ou les appliquer sous forme de compresses imprégnées, 2 à 3 fois par jour. Enlever le surplus avec une compresse, puis appliquer immédiatement du macérat huileux de Calendula, seul, ou additionné d’huiles essentielles comme proposé ci-dessous.

Remarque : en cas de démangeaisons très intenses, remplacer l’hydrolat de Camomille romaine par l’hydrolat de Camomille allemande.

 

Application d’une synergie d’HUILES ESSENTIELLES (HE)

Synergie à 5%, à visée anti-infectieuse, anti-inflammatoire, antiprurigineuse et cicatrisante

  • HE Geranium d’Egypte, Pelargonium graveolens CV Egypte 15 gouttes
  • HE Lavande fine, Lavandula angustifolia             15 gouttes
  • HE Camomille romaine, Chamemelum nobile             15 gouttes
  • MH Calendula             QSP 30 ml

Mode d’utilisation : dans un flacon compte-goutte en verre teinté de 30 ml, déposer les huiles essentielles dans les quantités indiquées et compléter avec le macérat huileux de Calendula. Puis, appliquer délicatement la synergie sur les zones concernées, 2 à 3 fois par jour.

Ces synergies d’hydrolats et d’huiles essentielles sont préconisées en cas d’eczéma non infecté, dans le cadre de soins quotidiens, 5 jours/7 ou 3 semaines/4.

 

Précaution d'emploiPrécautions d’emploi :

HE Camomille romaine (ou Camomille noble), HE Lavande fine, HE Géranium d’Egypte : déconseillées au premier trimestre de la grossesse et chez le nourrisson.

Bien respecter dosages et mode d’utilisation pour chaque tranche d’âge.

 

Marie-Amélie de Bernouis – Docteur en Pharmacie & aromatologue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
error

Vous aimez notre blog ? Faites le savoir !

Pinterest