Page d'accueil > 100% HOMEO > China Rubra : quand les pertes épuisent…

China Rubra : quand les pertes épuisent…

La quinquina est une plante bien connue pour ces vertus contre le paludisme. C’est à partir de cette substance active que Samuel Hahnemann a développé le premier médicament homéopathique en 1790. Il s’agit donc d’un médicament historique.

Ecorce de CinchonaOriginaire d’Amérique du Sud, le cinchona développe des fleurs blanches, légèrement rosées. Son écorce rouge est utilisée pour la préparation de cette souche.

Aujourd’hui, China rubra est utilisée comme souche homéopathique dans le cas de saignements, d’hémorragies, les états de fatigue, d’anémie, d’acouphènes avec hypersensibilité aux bruits. Chez les femmes, on pense notamment à celles ayant des règles très abondantes. Elle traite également les excès de transpiration.

Les personnes se présentent typiquement comme anémiées, fatiguées, apathiques à face pâle avec les yeux cernés. Ce sont aussi souvent des personnes qui se fatiguent en voulant en faire trop.

On pense également aux personnes souffrant de diarrhées, de vomissements ou ayant de fortes fièvres se manifestant par à-coup avec transpiration.

 

Les pharmaciens de la pharmacie PHC et de la PHG vous recommandent :

  • Acouphènes : China Rubra 9 CH, 3 granules tous les jours
  • Diarrhées : China Rubra 5 CH, 3 granules toutes les heures
  • Saignement de nez, de règles épuisantes : prendre 3 granules en 5 CH toutes les 10 minutes, en association avec Phosphorus 9 CH, une dose toutes les 6 heures
  • Fatigue liée à une perte de liquide organique : prendre 3 granules en 5 CH, 3 fois par jour
  • Ballonnements, associés à des diarrhées : prendre 3 granules en 5 CH, 3 fois par jour
  • Et pour toutes les autres indications : China Rubra 5CH, 3 granules trois fois par jour dans les autres indications

Retrouvez tous nos conseils dans notre guide homéopathique et n’hésitez pas à prendre contact directement avec nous pour plus d’informations.
Et n’oubliez pas, chacun a son propre profil en homéopathie. La consultation medicale assure le bon diagnostic et le bon traitement.

 

Ce médicament homéopathique est à prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou encore de la menthe. Les granules et les doses sont à laisser fondre sous la langue. Chez les nourrissons, ces formes peuvent être dissoutes dans un peu d’eau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
error

Vous aimez notre blog ? Faites le savoir !

Pinterest