Page d'accueil > BEBE & ENFANT > Sortie en forêt ? Oui, mais attention aux tiques !

Sortie en forêt ? Oui, mais attention aux tiques !

Tous nos conseils pour se protéger efficacement des piqûres de tiques.

Tous nos conseils pour se protéger efficacement des piqûres de tiques.Avec les beaux jours, il est tentant d’aller se promener en forêt pour profiter de l’air pur et se ressourcer. Mais au-delà des bénéfices pour la santé et le bien-être, pratiquer une activité en pleine nature expose cependant au risque de se faire piquer par une tique.

En effet, ces petites bestioles se sont répandues partout en France et elles deviennent particulièrement actives durant la belle saison. Le problème c’est que leurs piqûres peuvent transmettre des maladies potentiellement graves telles que la fameuse maladie de Lyme ou la méningo-encéphalite à tique.

 

 

Comment se protéger des piqures ?

  • S’habiller convenablement : les vêtements constituent une barrière non négligeable et rendent l’accès à notre peau plus difficile pour les tiques. Il convient de se couvrir les jambes et les bras (manches longues, chaussettes hautes, pantalon, chaussures fermées) et de porter des vêtements serrés au niveau des poignets et des chevilles.
  • Employer un répulsif : l’utilisation d’un répulsif diminue le risque de piqûre et d’infection grave. Parmi les différents produits disponibles sur le marché, ceux qui contiennent du DEET sont les mieux évalués. Ils s’appliquent sur la peau et protègent pendant quelques heures, toutefois, ils peuvent entraîner des irritations chez certaines personnes. Dans ce cas, il est possible d’utiliser des répulsifs destinés à être pulvérisés sur les vêtements. Demandez conseil à votre pharmacien.
  • Privilégier les sentiers bien entretenus : les tiques apprécient les zones boisées et humides mais on les retrouve également dans les prairies, les jardins et même dans certains parcs urbains. Elles ont tendance à se cacher dans les hautes herbes en attendant le passage d’une proie. Vous aurez donc moins de chances d’être piqué si vous empruntez des sentiers bien entretenus et que vous évitez les hautes herbes.
  • Inspecter son corps en rentrant: lorsque la tique mord, elle reste accrochée sur la peau aussi longtemps que possible pour se nourrir de sang. Les piqûres sont généralement indolores donc on ne s’en aperçoit pas immédiatement d’où l’importance d’inspecter soigneusement son corps de la tête aux pieds une fois rentré à la maison. L’examen doit être minutieux car les tiques peuvent être minuscules (de l’ordre du millimètre). Tout point noir inhabituel peut trahir la présence d’une tique.

Que faire en cas de piqûre de tiques ?

Bien que toutes les tiques ne soient pas porteuses d’agents pathogènes, dans le cas où vous constatez la présence d’une tique sur votre peau, il est recommandé de l’enlever le plus tôt possible (sous 24h) pour réduire le risque d’attraper une maladie.

En revanche, n’essayez pas de la retirer autrement qu’avec un tire-tique car vous risqueriez d’aggraver la situation. Une tique malmenée aura effectivement plus tendance à régurgiter, ce qui augmente le risque de transmission d’un agent infectieux. L’utilisation du tire-tique est la méthode la plus simple et la plus efficace pour décrocher cet affreux parasite. Vous pouvez vous en procurer en pharmacie et le mode d’emploi est enfantin.

Après avoir décroché le parasite, vous devez nettoyer et désinfecter la zone de la piqûre puis la surveiller durant 30 jours pour alerter votre médecin en cas de survenue d’un érythème migrant (plaque rouge ou foncée qui s’agrandit progressivement en formant un cercle autour de la piqûre). Cette manifestation cutanée est un symptôme précoce de la maladie de Lyme et la consultation médicale est alors indispensable. En cas d’érythème migrant, un traitement antibiotique doit être instauré pour lutter contre la progression de l’infection.

En l’absence de symptômes, il n’est pas nécessaire de recourir aux médicaments.

Pour profiter pleinement des bienfaits de la nature, nous vous recommandons de préparer vos sorties en prenant un maximum de précautions. Veillez à sensibiliser et informer les plus jeunes de la conduite à tenir. Sachez que les animaux domestiques représentent également des proies pour les tiques donc n’oubliez pas de les inspecter eux aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
error

Vous aimez notre blog ? Faites le savoir !

Pinterest