Page d'accueil > ACTU SANTE > Douleurs chroniques et fatigue, pensez Katafray !

Douleurs chroniques et fatigue, pensez Katafray !

Le Katrafay : une huile essentielle à visée anti-inflammatoire et antalgique

Le Katrafay, Cedrelopsis grevei, parfois aussi appelé Katafray, est une plante majeure de la pharmacopée malgache. C’est un arbre endémique des zones sèches et arides de Madagascar, dont l’écorce est récoltée et présentée sous forme de pelotes, ensuite utilisées en tisane ou même en bain pour lutter contre la fatigue ou les maux de tête. Ecorce et feuilles permettent aussi d’extraire une huile essentielle aux notes boisées, chaudes et profondes. Son olfaction rassure et apporte un sentiment de sécurité et d’ancrage.

Elle a rejoint récemment le groupe des huiles essentielles à visées anti-inflammatoire et antalgique, couramment utilisées en aromathérapie dans la gestion de la douleur, et notamment des douleurs chroniques. Elle présente aussi des propriétés anti-allergique et antiprurigineuse, efficaces au niveau cutané et respiratoire. Enfin, elle est tonifiante et fortifiante, particulièrement en période de convalescence.

L’huile essentielle de Katrafay est indiquée dans les situations suivantes :

  • Arthrite, arthrose, rhumatismes, tendinites
  • Inflammations de la peau avec démangeaisons
  • Allergies respiratoires
  • Etats migraineux, en massage de la nuque
  • Fatigue, convalescence

 

Le Katrafay, Cedrelopsis grevei, parfois aussi appelé Katafray
Katrafay ou Katafray

Comment l’utiliser ?

1 – Douleurs articulaires, musculaires, ligamentaires, tendineuses… : diluer 2 à 5 gouttes d’huile essentielle de Katrafay dans une noisette d’huile végétale de noyaux d’Abricot (ou de macérat huileux d’Arnica), puis masser la zone douloureuse 3 à 4 fois par jour, pendant quelques jours. Idéalement, l’utiliser en synergie avec d’autres huiles essentielles anti-inflammatoires (Eucalyptus citronné, Hélichryse italienne…)

2 -Etats de fatigue, périodes de convalescence : 4 à 5 gouttes, à diluer dans une noisette d’huile végétale de noyau d’Abricot, en application tout le long de la colonne vertébrale, ou au moins sur le bas du dos, le matin au lever. En respirer les effluves, pour en faire aussi un moment de détente et de régénération. Geste à reconduire 1 à 2 fois dans la journée, si nécessaire.

Précautions d’emploi

L’huile essentielle de Katrafay : déconseillée chez la femme enceinte et allaitante, et chez l’enfant sans avis médical. Peut être irritante à l’état pur, à utiliser diluée. Usage sur de courtes périodes. Pas d’exposition au soleil après application cutanée.

Marie-Amélie de Bernouis – Docteur en Pharmacie & Aromatologue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *