Page d'accueil > ACTU SANTE > Soutenir son immunité avec des huiles essentielles

Soutenir son immunité avec des huiles essentielles

Renforcer son immunité avec des huiles essentielles !

L’immunité signe notre capacité à nous défendre contre des hôtes indésirables (virus, bactéries, allergènes…), à faire la différence entre le « soi » et le « non-soi ».

L’immunité naturelle, innée, permet de résister en déclenchant une réaction inflammatoire, qui détruira un virus. Quand cette immunité naturelle est « débordée », l’immunité acquise peut prendre le relais, sous forme d’anticorps, défenses produites au décours d’une première infection, pour en éviter une autre ou tout au moins sans le même caractère de gravité que la première fois.

Moins résistants aux microbes ?

Il arrive qu’un rythme de vie intense, associé à du stress et assorti d’une alimentation inadaptée, provoque des états de fatigue importants, nerveux et physiques, ce qui nous rend moins résistants aux microbes. Comment faire en aromathérapie pour stimuler naturellement nos défenses immunitaires et éviter les maux de l’hiver les plus courants ?

Conseils pour renforcer votre immunité par un docteur en Pharmacie – aromatologue

 1 – Voie orale : l’essence de Citron jaune, Citrus limonum

Elle stimule en douceur l’immunité en soutenant le foie. Elle régule son activité, le protège et est indiquée en période de maladies virales contagieuses et/ou de convalescence.

Protocole adulte : 2 gouttes sous la langue, pures, ou mélangées à une petite cuillère de miel ou d’huile d’olive, matin et soir, 8 à 10 jours / mois – à reconduire 2 à 3 mois de suite

2 -Voie cutanée : l’huile essentielle de Ravintsara, Cinnamomum camphora CT 1,8 Cinéole

Soutenir son immunité avec des huiles essentiellesImmunostimulante et antivirale, elle permet aussi une détente nerveuse, tout en redonnant de l’énergie en cas de fatigue : c’est l’huile essentielle de l’hiver !

Protocole adulte : 1 à 2 gouttes pures, matin et soir, sur la face interne des poignets. En inspirer profondément les effluves 4 à 5 fois de suite. En appliquer aussi 1 à 2 gouttes pures sous la voute plantaire. A faire pendant 8 à 10 jours /mois – à reconduire 2 à 3 mois de suite

Ces deux huiles essentielles sont très complémentaires et leurs protocoles peuvent se pratiquer en même temps, ou en alternance, pour un hiver sans tracas !

 Précautions d’emploi

Essence de Citron jaune : contre-indiquée chez l’enfant de moins de 3 mois. Utilisation possible chez la femme enceinte et allaitante, sur avis médical. Essence photosensibilisante, pas d’exposition au soleil dans les huit heures suivant son application cutanée et dans les 3 heures suivant une prise par voie orale dans les zones très ensoleillées. Peut fluidifier le sang à forte dose, à éviter en cas de traitement anticoagulant. Bien respecter modes d’utilisation et dosages selon les tranches d’âge.

Huile essentielle de Ravintsara :  contre-indiquée, en curatif au premier trimestre de la grossesse et en préventif pendant toute la durée de la grossesse. Contre-indiquée chez les femmes allaitantes, chez les sujets avec antécédents d’épilepsie ou de convulsions. Déconseillée chez l’enfant de moins de 3 ans et les sujets asthmatiques (éviter diffusions et inhalation). Pour les sujets à peau sensible, réaliser au préalable un test au pli du coude et si besoin à diluer. Bien respecter modes d’utilisation et dosages selon les tranches d’âge.

Article signé – Marie-Amélie de Bernouis, Docteur en Pharmacie & aromatologue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *