Page d'accueil > ACTU SANTE > Soulager l’urticaire avec les huiles essentielles

Soulager l’urticaire avec les huiles essentielles

Calmer une crise d’urticaire

Une crise d’urticaire se manifeste par l’éruption de petites plaques rouges sur certaines zones du corps ou sur son ensemble. Elles peuvent apparaitre rapidement, puis disparaitre et réapparaitre à un autre endroit tout aussi vite. Cette manifestation inflammatoire se caractérise aussi par un léger gonflement et des démangeaisons, et régresse en général en quelques heures. L’urticaire est due souvent à une réaction allergique à des aliments, des médicaments, au soleil, au froid… Parfois, elle s’inscrit dans un tableau clinique complexe et nécessite une prise en charge médicale bien adaptée.

Calmer une crise d’urticaire avec les huiles essentiellesLes huiles essentielles sont des alliées précieuses dans ce contexte, sous réserve d’être bien diluées dans du macérat huileux de Calendula, afin de ne pas exacerber l’état inflammatoire, mais bien au contraire de le calmer. L’huile essentielle de Camomille allemande ou Camomille matricaire est l’huile majeure des réactions allergiques cutanées : antihistaminique, anti-inflammatoire, décongestionnante et antiprurigineuse, elle soulage durablement ces états allergiques avec fortes démangeaisons. Elle peut s’associer à l’huile essentielle de Lavande fine, anti-inflammatoire, anti-infectieuse et cicatrisante cutanée, ainsi qu’à celle de Menthe poivrée, rafraîchissante et calmante.

Conseils d’expert en cas de crise d’urticaire 

  • Le geste simple, immédiat 

Diluer 1 goutte d’huile essentielle de Camomille allemande dans une noisette de macérat huileux de Calendula ou d’une huile végétale neutre, puis l’appliquer sur la zone concernée, 3 à 4 fois/jour

Le geste complet  : Synergie d’huiles essentielles à 10%

Mode d’utilisation : prendre un flacon compte-goutte de 15 ml, y déposer les huiles essentielles selon les quantités indiquées, compléter avec le macérat huileux jusqu’en haut. Fermer et agiter pour homogénéiser le mélange. Puis, appliquer sur la zone concernée, 4 à 6 fois dans la journée.

Précautions d’emploi

HE Camomille allemande : déconseillée chez la femme enceinte et allaitante, chez l’enfant de moins de 7 ans. Prudence en cas de pathologie hormonodépendante.

HE Lavande fine : utilisation possible chez la femme enceinte et allaitante et chez l’enfant sur avis médical.

HE Menthe poivrée : contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante, chez l’enfant de moins de 7 ans, chez le sujet épileptique ou asthmatique. Bien respecter les modes d’utilisation propres à chaque voie d’administration et chaque tranche d’âge.

Marie-Amélie de Bernouis –

Docteur en Pharmacie & aromatologue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *