Page d'accueil > ACTU SANTE > Soignez votre peau avec l’huile essentielle de myrrhe amère

Soignez votre peau avec l’huile essentielle de myrrhe amère

La myrrhe amère a des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires

La myrrhe amère, ou myrrhe officinale, est une gomme oléorésineuse, extraite d’un arbuste épineux, qui pousse au Kenya, Commiphora myrrha var. molmol.  Blanchâtre lorsqu’elle s’écoule le long du tronc, sous forme de « larmes de myrrhe », elle durcit et rougit ensuite au contact de l’air.

La myrrhe amère, ou myrrhe officinale
La myrrhe amère, ou myrrhe officinale

Sa distillation nous offre une huile essentielle épaisse, jaune brun, aux notes chaudes, boisés et ambrées. Connue depuis toujours pour ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires, elle composait déjà les mélanges utilisés lors des rites d’embaumement sous l’Egypte Antique.

Utilisée aujourd’hui en aromathérapie pour ses propriétés puissamment anti-inflammatoires, cicatrisantes et régénérante cutanée, elle est indiquée dans les soins de la peau (irritations, plaies, ulcères…), toujours en association avec d’autres huiles essentielles, comme celles de Ciste ladanifère ou d’Hélichryse italienne.

Elle est aussi immunostimulante et calmante endocrinienne.

Et, comme apaisante émotionnelle, elle est incontournable dans l’accompagnement en fin de vie, pour aider à faire face, éloigner l’anxiété, les peurs et la fatigue. Associée à l’huile essentielle d’Encens, de Rose ou de Néroli, elle apporte un véritable réconfort.

 Comment l’utiliser la myrrhe amère ?

 1-Douleurs physiques, accompagnées d’anxiété :

4 à 5 gouttes, à diluer dans une petite noisette d’huile végétale, puis appliquer le mélange sur la zone douloureuse. Peut être réalisé par une « main bienveillante », en application tout le long de la colonne vertébrale. En respirer les effluves, pour en faire aussi un moment de détente. Ces gestes sont à reconduire 2 ou 3 fois dans la journée. Idéalement à associer à d’autres huiles essentielles anti-inflammatoires et/ou antalgiques.

2-Diffusion à visée calmante, relaxante, méditative :

A diluer au préalable avec d’autres huiles essentielles (10% maximum de Myrrhe, avec Citron, Mandarine, Lavande fine, Ylang-ylang…), puis déposer environ 60 gouttes de ce mélange dans votre diffuseur et procéder à une diffusion de 5 à 10 minutes, 2 à 3 fois par jour. Naturellement, à adapter à votre ressenti et votre tolérance respiratoire.

 Précautions d’emploi

Huile Myrrhe : déconseillée chez la femme enceinte et allaitante, l’enfant de moins de 7 ans. Prenez garde chez le sujet avec antécédents d’épilepsie ou troubles endocriniens. Diffusion déconseillée chez le sujet asthmatique. Peut être irritante à l’état pur, toujours la diluer. Bien respecter voies d’administration et dosages.

Marie-Amélie de Bernouis – Docteur en Pharmacie & Aromatologue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *