Page d'accueil > CONSEILS HOMEO > Passer le cap de la ménopause en douceur avec les plantes

Passer le cap de la ménopause en douceur avec les plantes

Prise de poids, bouffées de chaleur, déprime… quand la ménopause se soigne par les plantes

 

Qu’on se le dise, la ménopause n’est pas une maladie mais un cap délicat à passer. Soulagement pour certaines femmes, difficulté à vivre pour d’autres. Bouffées de chaleur, prise de poids, ostéoporose, irritabilité, fatigue, les plantes peuvent être une réelle alternative aux substitutifs hormonaux, selon avis médical.

La pharmacie PHC vous accompagne vers plus de sérénité et vous préconise quelques plantes pour apaiser certains symptômes :

 1- Halte aux bouffées de chaleur avec la sauge, la plante des femmes

Les bouffées de chaleur concernent 50 à 80% des femmes à la ménopause. Comme les ovaires produisent de moins en moins d’œstrogènes, le cerveau envoie des hormones en abondance pour en stimuler la production, provoquant ainsi une augmentation soudaine de la température du corps.

Riche en molécules de type œstrogèniques (hormones féminines), la sauge accompagne les femmes dans la transition de la ménopause. Elle diminue la formation des bouffées de chaleur et des suées nocturnes, tout en ayant un effet modérateur sur les glandes sudoripares et la transpiration excessive.

Nos recommandations :

  • En tisane : Feuilles séchées, 1 à 3 g infusées pendant 5 à 10 minutes dans 150 ml d’eau bouillante, 3 fois par jour.  On la dit plus efficace lorsqu’elle est associée à une tisane de mélilot : 2 pincées de sommités fleuries pour 1 litre d’eau bouillante. Laisser infuser 5 minutes.
  • En Teinture mère  (Salvia sclarea) soit 40 gouttes matin et soir
Mise en garde : En raison de la vitamine K contenue dans la sauge et de son action anticoagulante, ne pas utiliser cette plante avec un traitement médicamenteux anticoagulant. La sauge peut interagir avec des médicaments contre l'anxiété (les benzodiazépines), les troubles psychiques (neuroleptiques) et l'épilepsie. Signaler le à nos pharmaciens ou parlez –en avec votre pharmacien habituel ou votre médecin et gynécologue.

 2- Tristesse et déprime inexpliquées : le griffonia et l’actée à grappe

Les baisses de tonus psychique, accompagnées de tristesse, voire de désespoir font partie des troubles de la ménopause.  La femme ménopausée tombe parfois dans la susceptibilité, l’irritabilité, et peut se mettre par exemple à pleurer plus facilement. L’anxiété, voire la dépression font donc partie du cortège de la ménopause.

Nos recommandations :

A- Le griffonia  une plante qui contient du 5HTP, molécule est précurseur du tryptophane qui est lui-même précurseur de la sérotonine. De plus cette plante a un effet sur les effets compulsifs, notamment alimentaire, souvent rencontré lors de la periménopause ou ménopause. le griffonia peut s’utiliser  différemment :

  • En complément alimentaire , dosé à 30% de 5 HTP soit 2 gélules par jour, vers 18h00.

B- Par ailleurs, la pharmacie homéopathique PHC recommande d’associer le griffonia avec l’actée à grappe ou cimifuga  en raison de son efficacité sur les principaux symptômes de la ménopause mais en particulier sur la tristesse.

  • En Teinture mère de 30 à 40 gouttes par jour
  • Décoction : porter à ébullition 40 mg de racine et de rhizome séchés dans 150 mL d’eau, à filtrer avant de boire

 3-  Fatigue physique et psychique stoppée avec le ginseng

Durant cette période, la baisse soudaine du taux d’œstrogènes provoque une sensation de fatigue ou de déprime et par ailleurs la ménopause provoque une fonte musculaire d’où une grande fatigue à l’effort.

Votre remède phyto : le ginseng qui est  perçu en médecine chinoise comme un fortifiant, un « tonique de l’énergie vitale ».

Nos recommandations :

  • Racine fraîche (croquez un morceau chaque matin)
  • Gélules de poudre (dosées à 300 mg) à raison d’une gélule chaque matin
  • Extrait de plantes fraîches / EPS Ginseng : 15 ml le matin.

4- Ostéoporose atténuée avec la prêle et le soja

A- Plante très reminéralisante et riche, la prêle permet d’améliorer en même temps l’état du cartilage, des tendons et des ligaments. Toute la machine articulaire en profite.

Elle peut se consommer en décoction : 50 g pour un litre d’eau froide, faire bouillir 10 minutes puis infuser 10 autres minutes. Boire 3 tasses par jour.

Nos recommandations :

B- Le soja

Le déficit en hormones œstrogéniques constitue chez les femmes le facteur de risque d’ostéoporose le plus important, une maladie responsable de 9 millions de fractures dans le monde. Les protéines de soja et les isoflavones sont une option sûre et efficace pour améliorer la santé osseuse des femmes durant le tout début de la ménopause. Un atout santé non négligeable.

La pharmacie PHC vous recommande le complément alimentaire Biopause.

 

Tous les désagréments féminins inhérents à la ménopause sont soulagés grâce aux plantes que vous pouvez retrouver sur le site de la pharmacie en ligne PHC sans oublier d’y associer la pratique et régulière et modérée d’une activité physique comme la course à pied ou la marche à pied !

Mises en garde 

En raison de la vitamine K contenue dans la sauge et de son action anticoagulante, ne pas utiliser cette plante avec un traitement médicamenteux anticoagulant. La sauge peut interagir avec des médicaments contre l'anxiété (les benzodiazépines), les troubles psychiques (neuroleptiques) et l'épilepsie. Signaler le à nos pharmaciens ou parlez –en avec votre pharmacien habituel ou votre médecin et gynécologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *