Page d'accueil > Nos conseils > Nez qui coule … une réaction physiologique naturelle et non une maladie ou le COVID !

Nez qui coule … une réaction physiologique naturelle et non une maladie ou le COVID !

Pas simple actuellement d’interpréter ses symptômes ORL dans une ambiance assez angoissante. Nous devons être vigilants, nous protéger les uns les autres mais sans abandonner notre bon sens. Avoir la goutte au nez en permanence en hiver ! Impossible d’oublier le mouchoir en papier.

Ou bien alors vous quittez un endroit chaud, et voilà que votre nez commence à couler de façon incontrôlable.  Vous n’êtes pas seul à vivre ces désagréments de saison. Entre 50 et 90% des personnes souffrent de la rhinite provoquée par le froid.

Le nez qui coule ? Le comment du pourquoi !

Explication scientifique : les nerfs de la cavité nasale sont stimulés par l’air froid et sec, envoient un message au cerveau qui répond au signal en augmentant le flux sanguin vers le nez. Les vaisseaux se dilatent et réchauffent ainsi l’air qui les traverse. Entre autres, le nez sécrète du mucus supplémentaire afin d’humidifier davantage l’air froid qui rentre dans l’organisme. C’est ainsi que le liquide en excès se met à couler.

Le nez qui coule ? Le comment du pourquoi !

A la place des médicaments… Ne pas oublier l’écharpe !

Les asthmatiques, et les personnes souffrant d’eczéma et d’allergie saisonnière courent plus de risques d’avoir le nez qui coule l’hiver. Le froid peut également provoquer une congestion nasale et des éternuements. Puisqu’il ne s’agit pas d’une maladie, mais d’une simple réaction aux conditions météorologiques, point de traitement. Les risques sont amoindris si vous couvrez votre nez et votre bouche avec une écharpe pour réchauffer l’air avant qu’il ne rentre dans le nez.

Petites astuces pour le nez qui coule !

  • Pour nettoyer le nez, optez pour le sérum physiologique, ou du spray d’eau de mer 3 fois par jour
  • Sur un mouchoir, déposez 4 à 5 gouttes d’une ces huiles essentielles à commander sur le site de la pharmacie PHC
    • d’huile essentielle de citron (antiseptique, anti-infectieuse et bactéricide) ou de mandarine, de menthe poivrée
    • de niaouli (anti-infectieuse et idéale en cas de refroidissement et pour la sphère ORL en général)
    • de pin sylvestre (à la fois antiseptique et anti-infectieuse)
    • de ravintsara (antivirale et stimulante du système immunitaire)
    • ou de tea tree (anti-infectieuse, bactéricide à large spectre et antifongique).

Et puis, mouchez-vous afin de vous débarrasser du surplus de mucus dans vos fosses nasales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
error

Vous aimez notre blog ? Faites le savoir !

Pinterest