Les 10 teintures-mères les plus utiles

Les 10 teintures-mères les plus utiles

Les teintures-mères sont fabriquées à partir de plantes fraîches, d’eau et d’alcool, une fois diluées, elles permettent la fabrication de remèdes homéopathiques.

 

 

Mais, il est également possible de l’utiliser telle quelle chez l’adulte (présence d’alcool), sous forme de gouttes à prendre chaque jour en complément si nécessaire d’un traitement allopathique. Bien entendu, si les symptômes persistent, un avis médical est recommandé.

 

1. Teinture-mère Orthosiphon : rétention d’eau

Le thé de Java ou Orthosiphon est un arbuste très répandu dans le sud-est asiatique où il est connu pour ses propriétés diurétiques. Ses feuilles et ses fleurs contiennent beaucoup de sel de potassium, de composés aromatiques et de pigments végétaux qui favorisent l’élimination de l’eau dans l’urine et permettent ainsi de « nettoyer » l’organisme.

  • Comment ?
    En traitement d’attaque, prendre 40 gouttes dans un verre d’eau trois fois par jour pendant une semaine
    Puis 20 gouttes 3 fois par jour en entretien

 

2. Teinture-mère Harpagophytum  :  rhumatismes

Son nom de «griffe du diable» provient de ses fruits qui portent des crochets recourbés et acérés et qui se prennent dans la toison et les sabots des antilopes. La pharmacopée traditionnelle recommande la seule utilisation des racines, mais uniquement des racines secondaires (les tubercules). La teinture mère d’ Harpagophytum procumbens est indiquée dans les douleurs articulaires (arthrose).

  • Comment ?
    En traitement d’attaque, 40 gouttes dans un verre d’eau 3 fois par jour pendant 1 semaine
    Puis 20 gouttes 3 fois par jour en entretien

 

3. Teinture-mère Calendula : désinfecter une plaie

La teinture mère Calendula officinalis ou en français le souci des jardins, des champs et la pâquerette est traditionnellement utilisée dans :

. La cicatrisation des plaies
. Pour atténuer les effets du soleil
. Calmer les effets de piqûres d’insectes
. Soulager les crevasses, engelures, ..

  • Comment ?
    Appliquer 20 gouttes sur une compresse, 3 fois par jour.
Pourquoi commander sa Teinture-mère en pharmacie ?

Les 10 teintures-mères les plus utiles

Deux réponses : pour la garantie d’une qualité pharmaceutique et le prix
. Qualité : les teintures-mères vendues en pharmacie font l’objet de contrôles stricts. Les laboratoires fabriquant et fournissant les teintures-mères aux pharmacies doivent obéir aux Bonnes Pratiques de Fabrication indiquées par l’ANSM (Agence du médicament)
. Prix : acheter sa teinture-mère en pharmacie ne coûte pas plus cher !!! Les prix sont très encadrés par la profession. A titre d’exemple : Un flacon de gouttes de 125 ml coûte 13,60 euros alors que le prix habituel constaté est de 9,90 pour seulement 50ml !!!!

4. Teinture-mère Escholtzia California : favoriser le sommeil

Le Pavot de Californie, Eschscholtzia californica est souvent présent dans nos jardins.
C’est une plante qui favorise l’apparition du sommeil et combat l’insomnie de la deuxième partie de la nuit.

  • Comment ?
    20 à 40 gouttes dans un verre d’eau le soir au coucher.

 

5. Teinture-mère Tilia tomentosa : en cas de nervosité

Souvent planté pour l’ornement, le tilleul argenté se caractérise par ses feuilles à face inférieure blanchâtre. Connu pour son action calmante contre le stress et l’angoisse, la teinture-mère de Tilia tomentosa est recommandée dans tous les cas d’insomnie et de nervosité

  • Comment ?
    20 à 40 gouttes dans un verre d’eau au coucher.

 

6. Teinture-mère Fucus vesiculosus : pour la perte de poids

Algue riche en minéraux, dont l’iode, la teinture-mère de Fucus vesiculosus est connue pour ses bienfaits sur le métabolisme. C’est l’allié minceur idéal. En vrai coupe-faim naturel, il favorise la sensation de satiété et améliore la perte de poids.

  • Comment ?
    30 gouttes dans un verre d’eau 3 fois par jour (sauf si hyperthyroïdie)
Qu’est- ce qu’une Teinture–mère ?

Les 10 teintures-mères les plus utiles

Une teinture mère est une solution hydroalcoolique (eau/alcool) fabriquée à partir de plantes fraîches (par exemple Arnica des montagnes = Arnica montana, Noix vomique = Nux vomica, Fève de Saint-Ignace = Ignatia amara …)
. On fait macérer (tremper) une plante fraîchement cueillie dans de l’alcool pur (60 à 95°) pendant 3 semaines.
. On remue régulièrement le mélange pendant ces 3 semaines et ce, à l’abri de la lumière.
.Le liquide se charge des éléments actifs de la plante.

On filtre l’ensemble pour récupérer un liquide (la teinture) vierge des débris de la plante.

7. Teinture-mère Olea europaea : contre l’hypertension

L’olivier est un arbre béni des dieux. Ses feuilles contiennent des composés limitant l’augmentation de la tension artérielle, favorisant l’élimination rénale de l’eau et améliorant certains diabètes.

  • Comment ?
    30 gouttes de Teinture-mère de Olea europaea dans un verre d’eau 3 fois par jour en association avec vos médicaments hypotenseurs prescrits par votre cardiologue.

 

8. Teinture-mère Crataegus oxyacantha : tachycardie liée au stress.

Les aubépines sont des arbustes très communs dans les campagnes européennes. Elles sont préconisées également en cas de troubles légers du sommeil, d’anxiété passagère.

  • Comment ?
    20 gouttes de Teinture-mère de Crataegus oxyacantha dans un verre d’eau matin et midi et 40 gouttes le soir au coucher.

 

9. Teinture-mère Echinacea : stimuler les défenses immunitaires.

L‘Echinacea angustifolia est un immuno-stimulant naturel.
La Teinture-mère Echinacea angustifolia est proposée pour action préventive ou curative contre le rhume ou autre infection de l’hiver.

  • Comment ?
    30 gouttes dans un verre d’eau 3 fois par jour.

 

10. Teinture-mère Salvia sclarea : diminuer les bouffées de chaleur

La sauge officinale, très employée par les Romains et au Moyen-âge est maintenant surtout considérée comme un aromate et une herbe à tisane aromatique digestive. C’est pourtant l’un des rares remèdes naturels qui diminue la transpiration excessive et atténue les conséquences des bouffées de chaleur.

  • Comment ?
    20 gouttes de Teinture-mère de Salvia sclarea dans un verre d’eau 2 fois par jour en complément du traitement indiqué par votre médecin.

Attention : elle est déconseillée en cas d’hyperestrogénie ou de cancer hormono- dépendant.

Comment passer de la Teinture-mère aux granules homéopathiques ?

Les 10 teintures-mères les plus utiles

Une fois élaborées, ces teintures mères sont diluées au dixième (DH) ou au centième (CH). Ces dilutions hahnemanniennes sont ensuite employées pour imprégner des granules ou globules de lactose ou de fructose (pour les intolérants au lactose).

Comment ?
La solution homéopathique est pulvérisée sur les granules dans un tulipe rotative. La rotation assure que l’ensemble des petites billes a bien été imprégné.
Voilà comment sont fabriqués vos tubes ou doses homéopathiques au sein de notre laboratoire.
Lire notre article dans ce blog : Qu’est-ce qu’une teinture mère ?

 

En savoir plus :

Lire les articles du Dr Quemoun sur son blog (homeomalin.com)
– Son dernier livre à avoir absolument « Homéopathie, le guide visuel » (Dr AC Quemoun, Leduc.S- éditions)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *