L’homéopathie pour bébé : la trousse des 10 tubes incontournables

Trousse homéopathique PHC pour bébé

L’homéopathie pour bébé apporte une réponse efficace aux petits maux (fesses rouges, dents qui sortent etc…). Pour compléter votre sac à langer, la pharmacie Homéopathique vous propose 10 souches incontournables (disponible en coffret prêt à l’emploi) à emporter avec soi et à donner dès les premiers symptômes.

Trousse homéopathique PHC pour bébé

Si le mal persiste cependant ou s’aggrave après deux ou trois jours, rendez-vous chez le médecin.

 

1. Calcarea carbonica 7 CH et croûtes de lait

Calcarea carbonica, c’est le médicament des peaux qui cicatrisent mal, ayant tendance aux suintements et croûtes purulentes.

  • Quand ?
    Dans le cas de croûtes de lait, bénignes mais peu esthétiques
  • Combien ?
    2 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration.
L’astuce : en complément, tamponner la tête de votre bébé avec une compresse imprégnée d’huile d’olive, d’huile d’amande douce ou appliquer de la vaseline : laisser poser 2 ou 3 nuits de suite pour favoriser le décollement des croûtes… une fois ramollies les enlever délicatement avec un peigne.

Attention : interdiction de gratter à sec, cela stimule la sécrétion de sébum responsable des croûtes de lait.

 

2. Chamomilla 9 CH et poussées dentaires

Chamomilla, c’est la souche idéale contre les poussées dentaires et leur cortège de maux : bébé grognon, diarrhées, énervement, gencives gonflées.

  • Quand ?
    Bébé se mord les doigts, serre fortement ses mâchoires, les gencives sont rouges, la salive abondante.
  • Combien ?
    3 granules 3 à 5 fois par jour jusqu’à amélioration
L’astuce : les unidoses très pratiques Camilia Boiron associant Chamomilla vulgaris, Phytolacca decandra, Rheum : presser 3 à 6 unidoses par jour dans la bouche du bébé pendant 3 à 8 jours.

Attention : ne pas mettre tous les maux de bébé – fièvre, écoulement nasal et diarrhées- sur le compte des dents : si cela persiste une consultation s’impose.

 

3. Coffea 5 CH et excitation

Coffea, c’est le remède des touts petits excités le soir, qui n’arrivent pas à s’endormir ou qui se réveillent la nuit.

  • Quand ?
    En cas d’agitation au coucher pour l’aider à recouvrer son calme
  • Combien ?
    2 granules le soir au coucher et 2 granules en cas de réveil.
L’astuce : penser au Babysoif au tilleul avant le coucher. Une « tisane » spéciale bébé qui améliore la qualité du sommeil.

Pas de risques d’effets secondaires.
Sans danger pour le bébé et l’enfant, l’homéopathie est une réponse efficace aux nombreux maux rencontrés dès les premières semaines de vie. Les parents l’ont bien compris…
Ils sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à associer homéopathie et allopathie et à utiliser les granules pour soigner leurs bout-choux.


4. Colocynthis 9 CH et coliques

La Colocynthis est issue de la Coloquinte ou concombre amer, très purgative, ce médicament atténue les spasmes intestinaux et permet de soulager les coliques du nourrisson entre 1 et 4 mois.

  • Quand ?
    Lorsque le bébé inconsolable se tortille après le biberon ou la tétée plus encore le soir.
  • Combien ?
    2 granules 2 fois par jour.
    Associer ou alterner avec Magnesia Phosphorica 7 CH
L’astuce :
. Associer la Calmosine : élaboré à base de fenouil et de tilleul, ce remède de grand-mère apaise l’inconfort digestif. Il existe en dosettes très pratiques à glisser dans le sac à langer.
. Masser le ventre de votre bébé… et être patient. Le bébé a un seuil de perception de la douleur très bas, il perçoit donc toutes les manifestations organiques comme une douleur. Ces coliques sont donc fréquentes jusqu’à 4 mois

Attention : consulter si nécessaire afin d’éliminer un éventuel trouble organique.

 

5. Aethusa cynapium 7 CH et régurgitations

Aethusa cynapium est la souche contre les régurgitations chez le bébé. Une fois l’estomac bien rempli, le lait a tendance à remonter. La cause : un système digestif immature avec un sphincter situé entre l’œsophage et l’estomac qui ne joue pas encore bien son rôle de clapet.

  • Quand ?
    En cas de régurgitations avec rejet de lait caillé.
  • Combien ?
    2 granules 3 fois par jour jusqu’à amélioration

Attention à la « valse » des laits : le système « digestif » de votre enfant se met en place et cela nécessite du temps : ne pas tout changer en permanence et patienter (sauf si le médecin décèle une intolérance).

 

6. Allium cepa 5 CH  et l’anti-rhume

Les muqueuses nasales sont irritées et à vif : un seul remède de choix l’ Allium cepa issu de l’oignon (qui vous fait pleurer lorsque vous l’épluchez).

  • Quand ?
    Le nez coule abondamment  (clair) et pique avec de multiples éternuements. Associer Euphrasia 5 CH si les yeux sont irrités.
  • Combien ?
    2 granules 2 fois par jour jusqu’à amélioration.
L’astuce : 
. Vaporiser dans le nez Rhinargion R. Formulé à base de colloïde d’Argent, il nettoie le nez en profondeur.
. Écoulements et mouchages (mouche bébé) irritent les muqueuses nasales... adoucissez avec la crème au calendula Lehning.

Comment donner des granules à son bébé ?
Dissoudre les granules dans un peu d’eau, dans un biberon d’eau (et pas de lait) ou dans un verre. Le donner de préférence avant la tétée ou le biberon.

L’astuce pour gagner du temps :

  • Dissoudre le nombre total de granules à donner dans la journée en une seule fois dans un biberon d’eau (60ml), puis administrer au bébé le nombre de fois nécessaire
  • Ou les faire fondre dans un verre puis lui donner à la pipette.
  • Dès que le bébé utilise la cuillère, il est possible de lui donner à sucer…mais attention vigilance car il existe un risque de fausse route.

7. Médorrhinum 9 CH et les fesses rouges

Médorrhinum, c’est le médicament de l’érythème fessier du nourrisson. Il est également proposé lorsque les yeux coulent.

  • Quand ?
    Fesses rouges, parfois à vif
  • Combien ?
    5 granules par semaine dans un biberon d’eau ou 1 dose par semaine pendant 1 mois.
L’astuce : nettoyer les fesses fragiles de votre bébé avec le liniment oléo-calcaire : ce soin à base d’huile d’olive fait des miracles. Il nettoie en douceur sans agresser et en laissant un film protecteur sur les fesses.

Attention : en présence de croûtes jaunâtres, d’un enduit blanc, il y a peut-être surinfection bactérienne ou une mycose… consultez dans ce cas votre médecin.

 

8. Thuya 5 CH et vaccins

Le Thuya est indiqué en complément des traitements allopathiques pour en limiter les effets secondaires : vaccination, antibiothérapie.

L' astuce : selon le vaccin, des doses et tubes isothérapiques peuvent être administrées. Demandez conseil auprès de notre préparatoire
Exemple : « Infanrix quinta 15 CH 1 dose 7 jours après le vaccin Infanrix quinta.

Attention, l’homéopathie ne remplace pas la vaccination mais l’accompagne. Il s’agit dans ce cas d’un drainage permettant d’atténuer les  maux : fièvre, rougeur, douleur et de renforcer la puissance préventive du vaccin.

 

9. Arnica montana 5 CH et bosses, chutes

Arnica montana, c’est le réflexe homéo en cas de chutes, bosses, lorsque bébé fait ses dents et qu’il se fait vacciner.

Attention : une chute peut cacher une fracture ou une lésion que l’on ne dépiste pas tout de suite… consulter le médecin au moindre doute.

Trousse homéopathique PHC pour bébé

 

10. Phosphorus 9 CH pleurs entre 18 et 20 heures.

C’est un phénomène que connaissent nombre de parents, et que l’on a du mal à s’expliquer.

  • Quand ?
    Votre bébé pleure aux alentours du crépuscule.
  • Combien ?
    Prendre 3 granules fondus de Phosphorus 9 CH dans un peu d’eau, ou une mesurette de trituration dès que le soleil décline.

Quand consulter ?

  • Lorsqu’au bout de deux ou trois jours, vous ne voyez toujours pas d’amélioration chez les tout-petits, consultez sans attendre.
  • Il faut être particulièrement prudent avec les bébés pour lesquels l’homéopathie peut ne pas être suffisante dans certains cas.
  • Ne tentez pas non plus l’automédication, rien ne vaut l’avis d’un spécialiste ou de votre pédiatre.

En savoir plus :
Lire les articles du Dr Quemoun sur son blog (homeomalin.com)
– Son dernier livre à avoir absolument « Homéopathie, le guide visuel » (Dr AC Quemoun, Leduc.S- éditions)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *