Pharmacie Homéopathique Centrale
Pharmacie française spécialisée en homéopathie médecine douce et préparations magistrales depuis 1947
MES BESOINS :








les conseils de la PHC

Top des ventes

Pharmacovigilance

La semaine des huiles essentielles



Définition d'une huile essentielle


Les huiles essentielles ( HE ) sont des substances odorante volatiles produites  par des plantes dites aromatiques et pouvant être extraites sous forme de liquide obtenu par distillation des plantes aromatiques à la vapeur d’eau ( feuilles, fleurs, écorces, graines, tiges, etc.) mode d’extraction le plus utilisé.

Il existe très peu de plantes aromatiques, sur les 800 000 espèces végétales, seules 10 % en sont capables.

Les molécules volatiles (actives) sont contenues dans une ou plusieurs parties de la plante aromatique : feuilles, fleurs, fruits, graines, écorce ou racine.


Production d'une huile essentielle


On distingue deux types d’extraction : la distillation et l’expression.
  • La distillation : c’est le procédé le plus répandu. On utilise un alambic, les huiles essentielles sont obtenues par entrainement à la vapeur d’eau. Les plantes fraiches sont portées à ébullition ou mise en contact  avec un courant de vapeur d’eau. La condensation s’effectue progressivement. A la sortie du réfrigérant le produit se partage en deux liquides distincts :
    • Le premier qui flotte à la surface, c’est l’huile essentielle, elle est pure et naturelle, elle ne contient aucun corps gras.
    • Le deuxième c’est l’hydrolat aromatique ( HA ), c’est donc de l’eau distillée chargée de molécule hydrosoluble (se mélangent à l’eau).

Les HE ( Huiles essentielles ) et HA ( Hydrolat aromatique ) sont conservés dans des flacons de verre durant une période de 1 mois à 1 an.

Les rendements dépendent de la plantes aromatiques :

1 kg de clou de girofle est obtenu avec 7 kg de bouton floraux desséchés
1 kg de rose de damas est obtenu avec  4 000 kg de pétales.
 

  • L’expression : Technique utilisée essentiellement avec les agrumes ( pamplemousse, orange, citron, bergamote…). On presse les agrumes à froid pour extraire les poches sécrétrices. On récupère le liquide par centrifugation. Plutôt que d'huiles essentielles on parle d’essence de citron par cité exemple.



La qualité des huiles essentielles


Devant la multiplication des laboratoires commercialisant des huiles essentielles, il est très difficile de différencier une huile essentielle de qualité thérapeutique d’une huile essentielle « bon marché » mais de qualité médiocre.

Bio ou non Bio ?
Si une huile essentielle est bio tant mieux... mais ce critère n’est pas suffisant voir inutile !

En effet une huile essentielle doit être :
  • 100 % pure c’est-à-dire non coupée avec d’autres huiles essentielles
  • 100 % naturelles c’est dire non dénaturée par des composants synthétiques.
  • 100 % totale c’est-à-dire non décolorée, non peroxydée, non déterpénée.

La qualité des huile essentielle dépend de :
  • La connaissance parfaite de la botanique.
    Ainsi, la Lavande vraie, ( Lavandula angustifolia Mill ), produit en abondance des esters acétate de linalyle, de lavandulyle), dont les propriétés sont plutôt calmantes, sédatives, antalgique, alors que la Lavande aspic (Lavandula latifolia Medic.) produit très peu de ces esters,  mais  plutôt  du  1,8-cinéole ainsi que des cétones, ce qui la rend antiseptique et cicatrisante. Ces deux plantes appartenant au même genre,  Lavandula, montrent donc des propriétés bien différentes, qui seront utilisées pour traiter des pathologies spécifiques.

  • La partie de la plante aromatique utilisée.
    Pour un même végétal aromatique on peut obtenir différentes huiles essentielles en fonction de l’organe reproducteur utilisé.

Une huile essentielle est définie par l’origine de l’organe reproducteur (O.P), exemple avec l’huile essentielle Citrus aurantium
L’huile essentielle Petit grain bigarade, on utilise les feuilles (fe) => huile essentielle Citrus aurantium var amara po fe
L’huile essentielle de Néroli, on utilise les fleurs (fl) => huile essentielle Citrus aurantium var amara po fl.

Ces deux HE ont des compositions et des propriétés thérapeutiques très différentes : Le chémotype ou spécificité biochimique.

Pour comprendre ce point capital prenons l’exemple du vin, un cépage de Bordeaux planté en Anjou ne donnera pas le même vin… Pour les huiles essentielles c’est idem, une même plante aromatique donnera une huile essentielle de qualité différente en fonction du sol, de l’altitude, de l’ensoleillement, de la période de cueillette…

Pour bien comprendre prenons l’exemple de l’ « immortelle » ou Hélichryse Italienne (Hélichrysum italicum), cette plante pousse sur tout le pourtour méditerranéen mais la qualité (et le prix !) entre l’Hélichryse issue des Balkans n’a pas les qualités de celle venant de Corse.

En conclusion une huile essentielle doit être H.E.B.B.D c’est-à-dire Huiles Essentielles Biologiquement et Biochimiquement Définies.

Ainsi sur une étiquette nous devrons avoir les éléments suivants, ici l’exemple de l’Arbre à tea : melaleuca alternifolia op feuille, terpinène-4-ol, γ-terpinène.

Les fournisseurs d’huiles essentielles de la Pharmacie homéopathique Centrale délivrent des bulletins d’analyse. Sur ce dernier doit figurer une chromatographie. Celle-ci est la « carte d’identité » de l’huile essentielle.

Voici par exemple, à télécharger, suite à l'analyse d'une 'huile essentelle de Lavande fine : un exemple d’un bulletin d’analyse, une chromatographie ainsi qu'un rapport d’analyse.


Les conditions d'utilisation


Différentes voies d’administration sont possible pour l’utilisation des huiles essentielles : buccale, rectale, vaginale, cutanée, en inhalation ou diffusion atmosphérique

  • La voie orale
    Directement sur ou sous la langue, on utilise un support comme du miel, de l’huile d’olive, un morceau de sucre ou un comprimé neutre. 2 gouttes 2 à 3 fois par jour.
    Certains médecins homéopathe ou phytothérapeutes utilisent les huiles essentielles dans des préparations buvables, ces huiles essentielles peuvent être associées à des teintures mères, des extraits fluides ou des extraits de plantes fraiches.
    Ne jamais utiliser les huiles essentielles pures ou avec de l’eau.

  • La voie rectale
    Cette voie utilise les suppositoires, elle permet des administrations de dose importante d’huile essentielle dans le cas d’infections aigues comme les infections broncho-pulmonaires ( toux sèches, toux grasse, rhume, otite )

    La taille des suppositoires varie en fonction de l’âge :
    • 1 g pour les enfants de 6 mois à 2 ans 40 mg d’huile essentielle.
    • 2 g pour les enfants de 2 à 8 ans 80 mg d’huile essentielle.
    • 2 g pour les enfants de 8 à 12 ans 120 mg d’huile essentielle.
    • 3 g pour les adultes 150 mg d’huile essentielle.

 

  • La voie vaginale
    Cette voie utilise les ovules gynécologiques employés pour des infections ou mycoses vaginales.

  • La voie cutanée
    On utilise 2 à 3 gouttes pures pour des pathologies aigues (attention toutes les huiles essentielles ne peuvent être appliquées directement sur la peau).

    On peut diluer les huiles essentielles dans une huile végétale pour des zones plus étendues ou sensibles, généralement 6 gouttes dans une cuillère à café (5 ml) d’huile végétale ou 18 gouttes dans une cuillère à soupe (15 ml).
    La règle c’est 5 % d’huile essentielle dans l’huile végétale.

    Bon à savoir : 1 ml d’huile essentielle = 25 gouttes

    Les zones d’application sont très diverses :

  • L'inhalation
    • Inhalation sèche : 2 à 3 gouttes pures sur un mouchoir.
    • Inhalation humide : 6 à 10 gouttes dans un bol d’eau bouillante ou un inhalateur. On utilise des huiles essentielles ayant des propriétés antiseptiques, antivirales ou décongestionnante ( Ravensara aromatica, Eucalyptus globuleux

  • La diffusion athmosphérique
    Les HE sont placées dans un diffuseur, la diffusion est conseillée pour assainir l’atmosphère des pièces à vivre, pour se détendre ou prévenir les épidémies ( grippe, rhume…).



Les précautions d'emploi


Les huiles essentielles ne peuvent être utilisées par tout le monde. Certaines huiles essentielles peuvent être utilisées par voie orale d’autres non, certaines s’appliquent sur la peau, d’autres non ( risque d’allergie ). 

  • Les huiles essentielles peuvent être :
    • Neurotoxiques, c’est le cas de la Sauge officinale.
    • Allergisantes : attention aux sujets allergiques.
    • Dermocaustiques : on doit les diluer avec des huiles végétales.
    • Photosensibilisantes : elles provoquent des réactions cutanées en cas d’exposition solaire, c’est notamment le cas avec les huiles essentielles d’agrumes ( Pamplemousse, Orange bigaradier, Mandarine ).
    • Hépatotoxiques, c’est le cas de l’Origan ou de la Sarriette. Une utilisation prolongée ou à forte dose peut altérer les hépatocytes.
    • Néphrotoxique, c’est le cas du Santal ou du Genévrier.
Attention certaines huiles essentielle sont interdits à la vente au public et ne peuvent être délivrées que sur ordonnance.
Consulter la liste de ces huiles essentielles

Dans tous les cas, toutes les huiles essentielles sont :
  • Déconseillées chez les enfants de moins de 7 ans.
  • Interdits durant tout le premier trimestre de la grossesse.

La Pharmacie Homéopathique Centrale a choisi le meilleur des huiles essentielles.
  • Pour la vente au public, nous avons opté pour le laboratoire LCA qui garantit tous les critères de qualité énoncé dans cet article. Ce laboratoire propose plus de 50 % d’huile essentielle produitent en région PACA ou en Corse. Toutes les huiles essentielles sont chémotypées et botaniquement certifiées (100% naturelles, 100 % pure, 100 % totale).
     
  • Pour son préparatoire, la PHC utilise les huiles essentielles du laboratoire Rosier Davenne qui est certifié conforme par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament ( ANSM ). Les analyses sont effectuées selon les protocoles AFNOR, ISO et IFRA.

Découvrez nos astuces :  
- Astuce n° 1 : Ma sauce salade pour mieux digérer
- Astuce n° 2 : Ma salade anti fringale
- Astuce n° 3 : Mon reflexe anti-stress
- Astuce n° 4 : Mon délice brûleur de graisse
 
Paiement et données sécuriséePaiement & données
sécurisées
So colissimoSo Colissimo
Livraison 24 48H
Livraison Paris et 92 en 2h30Livraison
Paris / 92 en 2h30
certifiée par l'ARSCertifiée par l'ARS
commande par téléphoneCommandez au
01 47 27 99 08
HoméodriveHoméo Drive
01 47 27 99 08
application PHC sur apple store et google playAppli
PHC
NOUS TROUVER
Pharmacie Homéopatique Centrale spécialise en homéopathie

126, rue de la pompe
75116 PARIS
Tél : 01 47 27 99 08 - Fax : 01 47 55 03 61
› Nous contacter

Horaires d'ouverture
Lundi : 10h30 - 20h00
Mardi au vendredi : 9h00 - 20h00
Samedi : 9h30 - 20h00

Venir en métro métropolitain : Pompe métro ligne 9, Trocadero métro ligne 6 métro ligne 9, Victor Hugo métro ligne 2

Venir en Bus Bus : Jean Monet bus ligne 52

Parking : Victor Hugo Voiturier : Samedi face à la librairie Lamartine
› Nous situer
Carte bancaire carte visa carte amex master card Paiement BNP paiement par cheque paiement paypal virement bancaire cnop france haute autorité de santé ansm ars vidal minitère du travail de l'emploi et de la santé ordre des pharmaciens