Remède en homéopathie contre l’eczéma, une solution naturelle

Traitement homéopathique contre l’eczéma, tentez une solution naturelle ?

Vers la fin de démangeaisons cutanées épuisantes

Stress, anxiété, fatigue, stress, allergie, prédisposition familiale, sont de grands déclencheurs d’eczéma qui touche 10% des français.  Il est important de savoir que l´eczéma n´est pas provoqué par une infection,  on évoque plutôt  une inflammation de la peau avec de possibles origines psychologiques. Mais, les mécanismes exacts d’apparition de l’eczéma ne sont pas encore très bien connus.

La maladie peut se manifester sur plusieurs parties du corps : sur les coudes, les poignets, le visage, les mains, autour des yeux, les paupières, etc.

  • Comment se présente l’eczéma ?

Il s’agit communément de lésions de la peau avec apparition de vésicules sur une peau rouge et inflammatoire, accompagnées de démangeaisons.  Cette maladie dermatologique évolue par poussée  et dans certains cas évolue vers une infection qu’il est nécessaire de surveiller et de désinfecter.

Dans sa forme la moins sévère, l’eczéma est appelé dermatite atopique, elle n’est pas contagieuse, elle est dite héréditaire et on la rencontre dans les familles qui souffrent d’allergie, de rhume des foins ou d’asthme. Elle évolue par poussées. Ce type d’eczéma, le plus bénin, peut apparaître chez l’enfant en bas âge et chez les nourrissons ; il peut disparaître vers quatre ou six ans.

  • Quel traitement homéopathique contre l’eczéma ?

La pharmacie homéopathique PHC vous accompagne dans le traitement de l’eczéma et vous conseille :

En début de poussées d’éczéma :

Phase vésiculaire de l’eczéma:

Phase squameuse de l’eczéma :

 

Consulter un médecin ou un dermatologue est indispensable pour caractériser l’eczéma et tenter d’en connaître la cause ou les causes.

 

N’hésitez pas à consulter un médecin ou demander conseil à votre pharmacien. Dès qu’un symptôme  est inhabituel, consultez un médecin. Pour rappel, la médecine dite « douce » est une médecine avec des produits naturels. Ceux-ci, comme les plantes par exemple, peuvent avoir des effets secondaires ou des interactions. Ne changez pas votre traitement allopathique par une médecine dite naturelle sans en parler au médecin qui vous suit. L’homéopathie, plantes, aromathérapie sont aussi des traitements complémentaires à votre traitement initial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *