Page d'accueil > ACTU SANTE > Favoriser la digestion avec des huiles essentielles

Favoriser la digestion avec des huiles essentielles

Nausées, spasmes, ballonnements : comment favoriser la digestion avec des huiles essentielles ?

comment favoriser la digestion avec des huiles essentielles ?En période de fêtes, convivialité et plaisirs gourmands sont les bienvenus. Mais, manger plus, ou très différemment, sollicite particulièrement notre système digestif. Nausées, ballonnements, sensations de lourdeurs, … les symptômes évoquant une surcharge de l’estomac sont nombreux, foie et vésicule biliaire étant aussi très sollicités dans la digestion de repas copieux et notamment des matières grasses.
Comment favoriser la digestion, stimuler la sécrétion d’enzymes digestives, calmer spasmes et nausées, et faciliter le travail du foie dans ce contexte ?

Voici quelques clés pour soutenir notre « arbre digestif » avec des huiles essentielles.

Digestion : conseils d’expert

1- Prévention des « crises de foie » : essence de Citron jaune, Citrus limonum

Protocole adulte : 2 gouttes sous la langue, pures, ou sur un support neutre, dès la fin du repas copieux, à garder en bouche avant d’avaler.

 2- Nausées, indigestion : huile essentielle de Gingembre, Zyngiber officinalis

Protocole adulte : 1 à 2 gouttes sur un support neutre, après le repas, à garder en bouche avant d’avaler, maximum 6 gouttes / 24 h. Privilégier si possible l’huile essentielle de Gingembre frais.

3- Ballonnements, spasmes : huile essentielle de Basilic tropical, Ocimum basilicum

Protocole adulte : 1 à 2 gouttes sur un support neutre, à avaler, 1 à 3 fois par jour selon les besoins. Utilisation ponctuelle.

Pour favoriser la digestion, il est possible de les associer, selon les symptômes perçus, sans dépasser toutefois 2 gouttes 3 fois par jour toutes huiles essentielles confondues. Enfin, il conviendra aussi d’assortir une période d’indigestion, de restrictions alimentaires adéquates et d’une (ré)hydratation suffisante en cas de vomissements. Toute persistance des symptômes ou présence de symptômes associés anormaux (malaises, fièvre…) nécessite une consultation médicale.

Précautions d’emploi

Essence de Citron jaune : contre-indiquée chez l’enfant de moins de 3 mois. Utilisation possible chez la femme enceinte et allaitante, sur avis médical. Essence photosensibilisante, pas d’exposition au soleil dans les huit heures suivant son application cutanée et dans les 3 heures suivant une prise par voie orale dans les zones très ensoleillées. Peut fluidifier le sang à forte dose, à éviter en cas de traitement anticoagulant. Bien respecter modes d’utilisation et dosages selon les tranches d’âge.

Huile essentielle de Gingembre : déconseillée au premier trimestre de la grossesse, contre-indiquée chez le femme enceinte et allaitante par voie orale et chez l’enfant de moins de 3 ans. Irritation possible par voie cutanée, à diluer. Bien respecter modes d’utilisation et dosages selon les tranches d’âge.

Huile essentielle de Basilic tropical : Contre-indiquée chez la femme enceinte et allaitante, chez l’enfant < 12 ans. L’usage par voie interne doit rester ponctuel. Irritante à l’état pur, à diluer à 20% maximum dans une huile végétale.

Veuillez à bien respecter modes d’utilisation et dosages selon les tranches d’âge.

Article écrit par Marie-Amélie de Bernouis – Docteur en Pharmacie & Aromatologue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *