Mycose vaginale : se soigner naturellement avec l’homéopathie

Mycose vaginale : se soigner naturellement avec l’homéopathie

La mycose vaginale est très fréquente et gênante mais bénigne.
Elle est due le plus souvent à un champignon ou levure, le Candida albicans qui provoque démangeaisons et pertes vaginales On parle d’ailleurs de candidose vaginale.

 

Un traitement homéopathique permet d’atténuer ces manifestations désagréables et de renforcer l’action d’un traitement antifongique lorsqu’il est prescrit.

1. Les symptômes de la mycose vaginale.

Lorsque le champignon se développe de façon anormale dans le vagin, il est responsable d’une inflammation locale ou “vaginite”. Cette infection presque toujours associée à une irritation de la vulve se manifeste par :

  • Des démangeaisons
  • Une sensation de brûlure au niveau du vagin
  • Des petites lèvres rouges et enflammées parfois gonflées
  • Des pertes vaginales (leucorrhées) blanches, épaisses.

 

Les causes de la mycose vaginale :
. Le champignon Candida albicans

A l’état normal, bactéries et champignons sont présents dans le vagin. Ils participent à la constitution de la flore vaginale normale dont le rôle est de protéger ce milieu contre les infections.
 Parfois un déséquilibre survient au milieu de cette flore et un champignon se développe de façon excessive. Il s’agit du Candida Albicans (famille des levures)
. Des sous vêtements trop serrés
. Une toilette intime excessive et “décapante”
. La piscine (attention aux serviettes)
. La prise d’antibiotiques
. Un déséquilibre hormonal (pilules parfois)

 

2. Soulager les symptômes : 3 souches homéopathiques à associer

  • Pour les démangeaisons et œdèmes brûlant : Apis mellifica 15 CH
    Posologie : 5 granules toutes les 30 minutes.
  • Pour les pertes blanches et épaisses : Helonias dioica 7 CH
    Posologie : 5 granules 2 fois par jour.
  • Pour diminuer la sensibilité au Candida albicans : Monilia albicans 15 CH
    Posologie : 5 granules par jour.

En complément : afin d’apaiser les démangeaisons, ajouter un ovule adoucissant le soir : ovules  de Calendula Weleda.

 

3. Prévenir les récidives de la mycose vaginale

  • En traitement de fond : Monilia Albicans 15 CH
    Posologie : 5 granules par jour pendant 1 mois puis 1 dose entière par semaine pendant 2 semaines

Selon le terrain et les circonstances ajouter :

  • Si traitement antibiotiques répété et mycoses récidivantes :
    Medorrhinum 15 CH : 1 dose par semaine pendant 3 mois
  • Si infections urinaires et gynécologiques répétées , femme frileuse découragée devant l’échec du traitement :
    Psorinum 15 CH : 1 dose par semaine pendant 3 mois
  • Si tendance à une trop grande hygiène, goût pour le sucré, pertes abondantes mais peu irritantes :
    Pulsatilla 15 CH : 1 dose par semaine pendant 3 mois
  • Si alternance pertes abondantes et sécheresse vaginale :
    Sepia 15 CH : 1 dose par semaine pendant 3 mois
Quand consulter ?
. Lorsque les démangeaisons se répètent et qu’elles sont fortes et désagréables.
. Lorsque les pertes vaginales sont anormales et abondantes. Le médecin ou gynécologue prescrira un traitement antifongique sous forme d’ovules, de crème voire de comprimés (voie orale)

 

4. Hygiène intime : les conseils

  • Bien choisir son savon intime : opter pour un savon liquide Hydralin , Saforelle qui respecte le PH physiologique au quotidien. Une toilette par jour suffit.
  • Bien sécher la zone intime en utilisant une serviette lavée régulièrement à 60° et évitez bains chauds et jacuzzi.
  • Proscrire la toilette vaginale interne : c’est inutile, cette zone “ s’auto nettoie”.
  • Pendant les règles : changer tampons et serviettes toutes les 4 heures
Probiotiques pourquoi ?
Tous ne se valent pas. Les souches les plus connues et dont l’efficacité est prouvée sont des lactobacilles (genre Lactobacillus) et des bifidobactéries (genre bifidobacterium) soit des levures (Saccharomyces).
Prendre des probiotiques permet non seulement à la flore de se reconstituer seule mais également d’éliminer les mauvais germes, de stimuler nos défenses naturelles.
Les homéo-experts de la Pharmacie P.H.C vous conseillent les bienfaits de :
. Optiflor PHC : un mélange de souches à prendre pendant 1 à 2 mois à raison d’une gélule 2 à 3 fois par jour.
. Lactibiane candisis : 2 par jour pendant 3 semaines
. Florgynal tampon probiotique :  2 par jour pendant 3 jours de règles sur 3 à 6 cycles.

En savoir plus : 
« Lutter contre la mycose avec l’homéopathie » (homéopathie.com)
« Mycoses vaginales, les prendre en charge avec l’homéopathie » (homeophyto.com)

A lire absolument :
– « Homéopathie, le guide visuel » (Dr AC Quemoun, Leduc.S- éditions)

Une réflexion au sujet de « Mycose vaginale : se soigner naturellement avec l’homéopathie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *