Tous les articles par HOMEO EXPERT

Grippe saisonnière, infections de l’hiver, l’influenzinum est arrivé !

Article publié le 19 septembre 2017 par dans la rubrique ACTU SANTE, CONSEILS HOMEO, HOMEOBEBE
Grippe saisonnière, infections de l’hiver, l’influenzinum est arrivé !

Si vous êtes une personne fragile pour laquelle une grippe peut être grave : insuffisants respiratoires ou cardiaques, personnes atteintes de maladies chroniques, il est capital de vous vacciner.

 

En effet, la vaccination n’est pas qu’une question d’âge (dès 65 ans) !!! Il faut également prendre en compte l’état général. 

1. Comment est fabriqué l’ influenzinum ?

Ce médicament est obtenu par dilution des souches du vaccin de la grippe de l’année en cours 2017-2018

Pour un hiver sans virus. Coffret homéopathique grippe PHCCliquez sur le produit pour le commander

 

2. Quel est l’intérêt du traitement homéopathique proposé par la PHC ?

C’est un traitement destiné à prévenir les infections de l’hiver ( rhino-pharyngites ), les symptômes de la grippe saisonnière.

  • Il accélère également le rétablissement d’un état grippal.
  • Il ne déclenche pas d’anticorps contre la grippe, comme le vaccin, en revanche, il renforce le système immunitaire vis à vis des agents pathogènes : le médicament fait réagir l’organisme, stimule ses défenses et prévient ou atténue les symptômes en cas d’épisode grippal.
  • Le traitement n’a aucune contre-indication ni interaction avec d’autres médicaments.
  • Homéopathique, il est sans effet secondaire (attention, dans le cas d’une allergie au lactose, les doses et granules homéopathiques sont formulés « sans lactose »)
  • Il fonctionne par une série de prises de doses, de granules jusqu’à la fin de la période grippale (octobre à mars).

 

3.  Quelle est la marche à suivre ?

Chez l’adulte :  Le premier mois, chaque semaine

Puis les mois suivants jusqu’à fin mars (fin de l’épidémie) : Répéter la prise une fois par mois seulement

NB : Pour les personnes fragiles (affections bronchiques fréquentes) ajouter à la Thymuline 9CH, une dose de Sérum de Yersin 9CH

Garder les globules quelques secondes sous la langue, les laisser fondre. Prendre la dose en dehors des repas, un quart d’heure ou une heure et demie après.

Enfants de 3 à 8 ans : Procéder de la même manière en donnant une demi-dose au lieu d’une dose entière.

4.  Le traitement homéopathique est-il comparable au vaccin ?  Et dans quels cas se vacciner ?

En aucun cas.
Avec la vaccination par injection, le patient reçoit des antigènes qui produisent des anticorps dans le sang ce qui lui permet de se défendre contre la maladie. L’homéopathie est quant à elle un moyen de prévention qui passe par le renforcement du système immunitaire vis à vis des agents viraux.
Si vous êtes une personne fragile pour laquelle une grippe peut être grave : insuffisants respiratoires ou cardiaques, personnes atteintes de maladies chroniques, il est capital de vous vacciner.
En effet, la vaccination n’est pas qu’une question d’âge (dès 65 ans) !!! Il faut également prendre en compte l’état général. 

5. A qui est destiné l’ Influenzinum/Thymuline ?

  • En prévention, alternative au vaccin grippal chez les adultes et enfants en bonne santé (donc non concernés par les recommandations vaccinales)
  • En prévention, avant la vaccination, afin d’atténuer les effets secondaires possibles du vaccin
  • En traitement de fond, afin de réduire et atténuer les symptômes de la grippe..

Arrêt du tabac et hypnose

Article publié le 8 juin 2017 par dans la rubrique ACTU SANTE, CONSEILS HOMEO
arrêt du tabac par l'homeopathie

Arrêt du tabac, à l’occasion de la journée mondiale sans tabac (OMS – 31 mai) le Docteur COESTER vous propose de vous présenter les différentes « béquilles » pour y parvenir.

 


Le Docteur Denys COESTER est médecin anesthésiste – réanimateur et hypnothérapeute basé à Paris 16. Diplômé depuis 2003, il a commencé à s’intéresser à l’hypnose au début de son internat en 1998. Titulaire d’un diplôme universitaire d’hypnose médicale, il se forme à la médecine anti-âge. Il est également chargé d’enseignement à l’Association Française de Nouvelle Hypnose et au Diplôme Universitaire Européen d’Hypnose (Université Miguel De Cervantes en Espagne).

Généralités sur le tabac

Initialement réservé à la « haute société », son usage à été démocratisé au début du XXe Siècle. Récompense donnée aux soldats, son image virile est encore très marquée. La recherche d’une égalité des sexes a poussé les femmes à consommer elles aussi jusqu’à rattraper l’usage masculin.
Depuis de nombreuses années, les risques du tabagisme sont connus et les pouvoirs publics prennent leurs dispositions dans ce problème majeur de santé de la population à travers diverses lois (ex Loi Evin) et campagnes de prévention… le président Macron a pour projet que la prochaine génération soit la première sans tabac.

Risques du tabac

Les risques sont bien connus et nombreux :

  • Maladies cardiaques, vasculaires avec risques d’artérite, d’infarctus,
  • Maladies respiratoires avec risques de cancer du poumon, cancer de la gorge, de bronchite chronique…
  • L’aggravation de diverses maladies comme le reflux gastro œsophagien,
  • Des problèmes sexuels comme l’impuissance,
  • Des problèmes de fécondité,
  • Le tabagisme passif entraîne des risques pour l’entourage surtout les enfants.

Bénéficies de l’arrêt

Rapidement après l’arrêt du tabac, le fumeur constate que sa respiration, son odorat, son goût s’améliorent.
Au bout d’un an le risque d’infarctus diminué de 50%, au bout de cinq ans le risque de cancer diminué de 50% !

Il n’est jamais trop tard pour arrêter !!!

Moyens médicamenteux d’arrêt

Il y a de nombreux moyens médicamenteux d’aide au sevrage tabagique. Les plus connus sont les substituts nicotiniques sous forme de patchs, de chewing-gums, de cigarettes électroniques…. Il s’agit de continuer la prise de nicotine en diminuant progressivement la dose. Il existe également deux traitements médicamenteux efficaces mais qui ont des effets secondaires: le Zyban® et le Champix®.

Moyens non médicamenteux

De nombreux fumeurs, ne souhaitant pas continuer à prendre de la nicotine ou ne supportant pas les médicaments ou ayant connus un échec de ces procédés classiques, se tournent vers les  médecines dites alternatives ou douces ou parallèles telles l’acupuncture, ou l’auriculothérapie. Ces méthodes sont efficaces chez certaines personnes.

L’homéopathie apporte aussi une aide. Outre la prise en charge du terrain, des remèdes tels le Tabacum ou le Lobelia inflata peuvent aider au sevrage.

L’hypnose, très à la mode en ce moment grâce à des spectacles ou des émissions de télévision, est intéressante car contrairement aux autres méthodes, elle s’intéresse à la dépendance psychologique du fumeur.

À côté des médicaments et autres substances industrielles, il existe des produits de phytothérapie tels la valériane ou la griffonia qui sont des substances naturelles favorisant le sevrage.

  • Le griffonia ( Griffonia simplicifolia ), a une action sur la nervosité car elle contient un précurseur de la sérotonine (le 5 HTP).
  • La valériane ( Valériana officinalis ) est une plante calmant la nervosité.
  • De même des oligo-éléments comme le magnésium ou des vitamines et minéraux peuvent avoir leur place.

Homéopathie et allergie

Article publié le 21 mars 2017 par dans la rubrique ACTU SANTE, CONSEILS HOMEO, HOMEOBEBE
Comment soigner les allergie (soleil, pollen...)

Elle traduit la réaction de notre organisme face à des agents qu’il considère comme agressifs : les allergènes. C’est une des affections les plus fréquentes de notre temps (on estime qu’environ 1 français sur 3 souffre d’allergie) et le nombre de personnes allergiques ne fait que croître. L’allergie se traduit notamment au niveau respiratoire et/ou cutané.

1. Les différents types d’allergie

  • Allergie respiratoire : pollens, chats, acariens…
  • Allergie de contact : cosmétiques, lessives…
  • Allergie alimentaire : lactose, fraise…
  • Allergie médicamenteuse (exemple pénicillines).
  • Allergie professionnelle : farine, ciment…

2. Les symptômes de l’allergie

Allergie Cutanée :

  • L’allergie, soleil, rougeur, irritation, boutons, démangeaisons, lésions, cloques, glutenRougeurs localisées, irritations ou démangeaisons.
  • Petits « boutons ».
  • Lésions liées au grattage.

 

Allergie respiratoire :

  • L’allergie, pollens, poils de chat, acariens, soleil, toux, nez, respiration, oeil, toux, asthme, glutenToux, éternuements.
  • Écoulement nasal.
  • Picotements du nez.
  • Difficultés respiratoires.
  • Irritations de l’œil ou larmoiement.

 

3. Les traitements de l’allergie

Homéopathie et allergie

  • Allergie Respiratoire (toux persistante, asthme)
    Dans tous les cas POUMON HISTAMINE 5CH associée à :
    . POLLEN 5CH si allergie aux pollens.
    . ETHYL SULFUR DICHLORATUM 5 CH si asthme.

Phytothérapie et allergie

Ces plantes peuvent  être utilisées en association sous différentes formes :
. Teinture mère : 50 gouttes matin et soir de chaque en traitement de fond.
. Extrait de plante fraîche standardisé (EPS) : 1 à 2 cuillères à café par jour du mélange.

Aromathérapie et allergie

Oligothérapie et allergie

4. Protocole anti-allergie

En savoir plus :
– Visitez le site de l’association Asthme & allergies
– Numéro vert : 0800.19.20.21 (appel gratuit du lundi au jeudi de 9 h à 13 h et de 14 h à 18 h, le vendredi de 9 h à 12 h).

Qu’est ce que la Psycho Bio Acupressure ?

Article publié le 18 janvier 2017 par dans la rubrique ACTU SANTE, Non classé
Qu’est ce que la Psycho Bio Acupressure ?

La Psycho Bio Acupressure ou PBA est une méthode qui a été mise au point par le docteur Pierre Noël  Delatte, médecin acupuncteur,  au cours des années 90. C’est une méthode qui permet d’éliminer les blocages émotionnels,  qui peuvent perturber notre vie en nous empêchant d’être nous- même.

C’est une méthode rapide, simple et sans douleur.

Une séance de Psycho Bio Acupressure se déroule en 2 temps :

  1. Dans un premier temps, le praticien va rééquilibrer énergétiquement le patient en stimulant des points d’acupressure sous forme de circuits. La stimulation  de ces points va permettre la libération d’endorphines (les molécules de bien être) au niveau du cerveau.
  2. La personne sera alors détendue, ce qui permettra le travail sur les blocages émotionnels, deuxième partie de la séance.

Qu’est ce que la Psycho Bio Acupressure ?

Il faut savoir que les blocages émotionnels sont des conditionnements qui se mettent en place à notre insu et qui nous empêchent d’être au plus proche de notre vraie nature. Ils apparaissent le plus souvent pendant la petite enfance, période pendant laquelle le cerveau n’est pas capable de relativiser les événements ou à l’âge adulte, suite à des chocs émotionnels.

Par exemple, un enfant dont les capacités sont remises en cause régulièrement  pendant son enfance  risquera de manquer de confiance en lui à l’âge adulte. Ce manque de confiance aura été acquis au cours de son enfance et ne fait pas partie de sa vraie nature, mais l’empêchera de s’épanouir.

Il n’est pas nécessaire de rechercher les causes des blocages émotionnels et donc de rappeler des événements douloureux. Ce qui peut être un plus pour certaines personnes ne désirant pas revenir sur le passé, ou chez les adolescents parfois très pudiques. Il n’est pas nécessaire de se confier par un dialogue direct avec le praticien.

La PBA peut être proposée aux adultes, aux enfants, aux bébés, sans limite d’âge.

Pour trouver un praticien près de chez vous, rendez-vous sur le site de l’Institut Delatte : www.psycho-bio-acupressure.com

Stressé, hyperactif : quelles conduites adopter face à mon enfant ?

Article publié le 23 septembre 2016 par dans la rubrique ACTU SANTE, CONSEILS HOMEO, HOMEOBEBE

Stressé, hyperactif et surexcitation vont souvent de pair. Vous-même adulte vous pouvez parfois être speed, angoissé et stressé dans votre vie quotidienne selon les événements de la journée. Votre enfant peut également connaitre ce sentiment.

1. Pourquoi mon enfant est stressé ou énervé ?

C’est LA question à se poser avant de lui administrer quelque produit que ce soit même en homéopathie. Et ce sont des pharmaciens homéopathes qui vous le disent !
En effet, si des remèdes naturels peuvent aider un enfant au comportement dit inadapté, à passer un cap délicat ou autre, il faut avant tout tenter de comprendre le comportement de votre enfant, et ce n’est pas forcément chose aisée.

Car les causes sont nombreuses, en voici quelques-unes :

  • Les oxyures, ce parasite intestinal qui gratte les fesses et rendent nos enfants nerveux et excités. Un simple traitement allopathique ou homéopathique réglera ce souci.
  • Savez-vous que la surdité néonatale touche 1 enfant sur 1000 ? Rendu obligatoire en termes de dépistage, il n’est pas rare de passer à côté. Soyez en alerte à ce niveau-là et surtout si votre enfant a été sujet à des otites à répétition pendant ses premières années de vie.
  • Pensez également à effectuer un bilan psychomoteur. 20% des enfants souffrent de troubles de l’apprentissage mais peu ont la chance d’avoir un diagnostic !
  • L’enfant va rencontrer des difficultés à l’école et le mettre en état de stress sans pour autant pouvoir l’exprimer. Et nos enseignants sont peu formés à la psychomotricité, ni même à l’orthophonie.
  • Faites un point sur le temps passé devant des écrans et pire devant des jeux vidéo un peu violent. Oui, nous élevons la première génération d’enfants connectés et on doit s’adapter. Le zéro écran est une pure utopie, recommandation ne pouvant que nous culpabiliser. Des écrans oui, mais pas trop. Et selon l’enfant. Les actifs ont besoin de courir et de jouer. Vous n’aurez donc pas trop à batailler. Les plus calmes, les plus rêveurs vont adorer se cocoonner à la maison face à leur tablette. Donc, quelques principes et surtout on s’adapte à chaque enfant.Stressé, hyperactif : quelles conduites face à mon enfant ?
    Attention aux images violentes. Cela peut être source d’angoisse…Quand la maman de Babar meure tuée par des chasseurs, et bien même si c’est un dessin animé, il faut accompagner l’enfant dans ce qu’il visionne (du vécu, vous l’aurez compris !)
  • Accepter les changements sociétales : nos enfants sont une génération « zappeur » et de l’immédiateté… tout, tout de suite (merci internet !). Alors, il est plus difficile de les frustrer d’où parfois crise et angoisse.
  • Autre piste : 5% des enfants de 3 ans ont des troubles du langage et 6% des 5-11 ans des troubles de la coordination.Stressé, hyperactif : quelles conduites face à mon enfant ?
    Un bilan orthophoniste est également une piste à explorer car un enfant en difficulté scolaire est un enfant souvent stressé. Certains sont capables de se « sur-adapter » en classe et décompense à la maison…ou le contraire.
  • Pensez aussi à la précocité, mieux diagnostiquée chez le garçon qui sera plus « physique » dans l’expression de son mal être que la fille.
  • L’effet miroir : comment réagissez-vous face à une situation stressante ? Toujours dans le calme ?Stressé, hyperactif : quelles conduites face à mon enfant ?
    L’enfant va mimer nos attitudes. Notre « exemplarité » va donc compter.
    Dur dur…d’être parent !
N’oubliez pas que votre enfant n’exprimera pas son stress avec des mots, calmement. Cela passera par son corps, son comportement, des attitudes. A décoder et cela n’est pas simple.

2. L’enfant hyperactif : le Trouble du Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité TDAH

C’est un trouble d’origine neurobiologique qui touche entre 3 et 5% de la population générale. Nombre d’adultes sont atteint de TDAH sans le savoir. Mal connu et sous-diagnostiquer ou sur diagnostiquer, seul un spécialiste de l’enfant peut poser ce type de diagnostic.

Baby blues, traitement homéopathique et autres remèdes naturels.

Article publié le 20 septembre 2016 par dans la rubrique CONSEILS HOMEO, HOMEOBEBE
Traitement homéopathique contre le baby blues et autres remèdes naturels.

Le baby blues affecte plus de 50% des mamans. Il commence au 4ème jour après l’accouchement et ne dure que quelques jours. S’il se prolonge plus de 2 semaines, il est impératif de consulter. Regardons ce symptôme de plus près et quelles solutions naturelles peuvent vous aider à passer le cap !

1. Pourquoi je pleure après mon accouchement ?

On pleure malgré l’immense bonheur d’avoir bébé. Ce n’est pas rationnel… C’est physiologique… encore la faute aux hormones. Après l’accouchement, c’est carrément la tempête hormonale dans votre corps ! La progestérone chute, ainsi que l’œstradiol et la cortisol et la prolactine opère une apparition en force. Donc pas d’inquiétude ni de culpabilité… C’est NORMAL.

Par contre, il ne faut pas confondre le baby blues et la Traitement homéopathique contre le baby-blues et autres remèdes naturels.dépression post-partum. Cette dernière arrive vers le 2ème mois après l’accouchement et va durer plus longtemps, entre 3 et 12 mois. Elle touche environ 10% des femmes et elle est super tabou !

D’autant plus qu’espacée de l’accouchement, le lien est rarement fait et la dépression post-partum est simplement qualifiée de dépression.

 

2. Quels remèdes contre le baby blues et prévenir le risque d’une dépression post-partum ?

  1. Le choix du roi : une cure d’Oméga 3 à débuter dès le 1er jour de l’accouchement ou de retour à la maison.
    Déjà carencée avant la grossesse, bébé a puisé  dans vos réserves. Les études démontrent qu’une cure d’Oméga 3 réduisait de 82% le risque de dépression post-partum. Et les Oméga 3 sont excellents pour bébé si vous allaitez. Alors, ne vous en privez pas.
  2. Autres éléments : Magnésium marin et Vitamine D.
  3. Les Fleurs de Bach peuvent être votre alliée contre le baby blues :
    Star of Bethlehem, Rock Rose ou Cherry Plum sans oublier la gamme Rescue.
  4. En homéopathie, voici les souches essentielles contre le baby blues :
    . Arnica Montana 9CH associé au Sepia 9CH à prendre plusieurs jours après l’accouchement, soit 5 granules matin midi et soir…
    . Ajouter Staphysagria 9CH si vous n’arrivez pas à exprimer votre émotion.
    . Si vous vous sentez très anxieuse : Gelsemium 9CH.
    . Et si vous avez des crises de larmes : Ambra Grisea 9CH.
  5. Concernant les huiles essentielles, vous pouvez préparer le mélange suivant à appliquer sur votre plexus et plantes des pieds à condition que vous n’allaitiez pas.
    Aucune huile essentielle ne doit être utilisée pendant l’allaitement, car elles sont toutes contre-indiquées chez les bébés de moins de 6 mois.

    Mélange d’huiles essentielles contre le baby-blues :
    Huile essentielle de Mandarine rouge
    + Huile essentielle de Mandarine verte
    + Huile essentielle de Camomille romaine
    + Huile essentielle de Ledon du Groenland
    A mélanger avec l’huile végétale d’Arnica.

    Attention : tester le mélange sur votre main ou pli du coude avant une application plus large. Ne pas vous exposer au soleil après l’application.
  6. Enfin, les plantes peuvent également vous aider.
    Vérifier qu’elles sont autorisées en cas d’allaitement. Si c’est le cas, favoriser les mélanges d’EPS Extraits plantes fraîches car elles ne contiennent pas d’alcool.

Quelques exemples :
D-Str’ San PHC
EPS eschscholtzia PHC
EPS griffonia PHC
EPS houblon PHC
EPS mélisse PHC
EPS millepertuis PHC
Equilibre humeur Bio (Biophenix)
Equilibre Sero-T Bio (Biophenix)
Ergycalm (Nutergia)
Escholtzia PHC
Eschscholtzia californica teinture mère (PHC)
Omezelis (ancien Vagostabyl – Biocodex)
Optinox PHC

Et tentez de dormir un maximum, malgré des nuits trop courtes au départ. Pendant la sieste de bébé ou confiez bébé à votre maman ou une tante pour faire une nuit complète. Le sommeil est le meilleur anti-stress du monde !

Mal de dos enceinte et homéopathie

Article publié le 15 septembre 2016 par dans la rubrique CONSEILS HOMEO, HOMEOBEBE
Mal de dos enceinte et homéopathie

Le mal de dos enceinte concerne la majorité des femmes pendant la grossesse. Il ne faut pas hésiter à en parler à votre médecin ou votre sage-femme afin de différencier une lombalgie de contractions. Voici quelques conseils généraux et en homéopathie pour alléger les douleurs du dos de la grossesse.

1. Pourquoi ai-je si mal dans le bas du dos pendant ma grossesse ?

Les douleurs dans le bas du dos pendant la grossesse sont normales (douleurs dans les reins, lombalgie, hyperlordose). En effet, le poids de bébé associé à celui de l’utérus, le placenta et le liquide amniotique vous obligent à vous cambrer ; Votre colonne vertébrale est exagérément courbée. Associées à cet effet purement mécanique, vos hormones (dont la relaxine) préparent l’accouchement en « détendant » vos muscles et vos ligaments.

Mal de dos enceinte et homéopathie

La relaxine est une hormone fabriquée par les ovaires et le placenta dans les semaines précédant l’accouchement pour faciliter l’expulsion de bébé.

 

2. Quelles solutions naturelles existent contre ces douleurs ?

Mal de dos enceinte et homéopathie

  • En dehors de tout médicament, le yoga peut être une bonne solution pour aider à assouplir votre colonne et renforcer vos muscles.
  • L’acupuncture est également un remède « naturel » contre les douleurs de la femme enceinte.Mal de dos enceinte et homéopathie
  • Limiter si possible la prise de poids.
  • Allongez-vous suffisamment et dans la bonne position (en chien de fusil et avec un oreiller entre les cuisses).

Mal de dos enceinte et homéopathie

  • Buvez de l’eau.

 

3. Quel traitement homéopathique contre les douleurs de la grossesse ?

  • En homéopathie, l’association la plus prescrite est Kalium Carbonicum 5 CH + Ruta Graveolens 5 CH. Ajouter Bryonia Alba 5 CH si vous avez des douleurs la nuit ou le matin au réveil et Arnica Montana 5 CH si vous ressentez des courbatures.
  • Les autres souches proposées le sont pour des ressentis spécifiques : Murex en cas de douleurs au niveau du pubis, Cuprum Metallicum si crampes, ou Hypericum en cas de sciatiques.
  • Pensez aussi au Magnésium marin pour décontracter les muscles pendant la grossesse.

Enfin, il est parfois recommandé de porter des ceintures lombaires. Votre pharmacien et sage-femme sauront vous conseiller.

En savoir plus :
« Soulager les symptômes de la grossesse avec l’homéopathie »

Sachez identifier votre profil homéopathique !

Article publié le 12 septembre 2016 par dans la rubrique CONSEILS HOMEO
Sachez identifier votre profil homéopathique !

A chaque personnalité, tant physique que psychologique, correspond un profil homéopathique. Enfant ou adulte, nous avons chacun le nôtre. Louis de Funès par ses mimiques, son empressement et son hyper activité évoquait typiquement le profil Argentum nitricum.

 

Bien connaître son profil, son terrain, permet de mieux “choisir” le traitement de fond qui vous convient parmi les médicaments homéopathiques dits de “terrain”.

Pourquoi est-ce utile d’identifier votre profil ?

L’homéopathie dispose de plusieurs types de médicaments :
. Les médicaments symptomatiques, contre les affections aiguës
. Les médicaments de fond, dits de « profil » ou de « terrain » qui soignent un état plus général
Ces derniers prennent en compte le comportement de la personne, son caractère et ses antécédents médicaux. Connaître son profil est important pour se soigner de façon efficace.

1. Argentum nitricum : le précipité

  • Personnalité : agité, anxieux, en perpétuel mouvement, impatient
  • Points forts : vif d’esprit, jovial
  • Physique : traits creusés, aspect prématurément vieilli
  • Goûts : sucreries, chocolat
  • Fragilités : prédisposition à l’ulcère gastrique

> Voir la souche « Argentum nitricum »

 

2. Arsenicum album : l’ordonné

  • Personnalité : anxieux, craint la solitude, méticuleux, agité mais asthénique
  • Points forts : ponctuel, aime la précision
  • Physique : mince aux traits fins, pâle, extrémités froides
  • Goûts : aliments gras et acides (citron, vinaigre)
  • Fragilités : alternance de pathologies physiques (asthme, eczéma) avec des phases d’excitation, de bien-être et de dépression.

> Voir la souche « Arsenicum album »

 

3. Calcarea carbonica : lentement mais sûrement

  • Personnalité : obstiné, sédentaire, tendance à l’immobilisme
  • Points forts : méthodique et patient
  • Physique : petit, trapu, gestes mesurés, tendance au surpoids
  • Goûts : sucré, féculents, l’amer
  • Fragilités : problèmes ORL, arthrose, calculs rénaux, fatigue

> Voir la souche « Calcarea carbonica »

 

4. Ignatia amara : l’angoissé paradoxal

Plus fréquent chez les femmes.

  • Personnalité : doux, hypersensible, tendance à la morosité, humeur changeante, nez froid
  • Points forts : personne sensible, artiste dans l’âme
  • Physique : rien de particulier
  • Goûts : n’aime pas les fruits, le sucré, aime produits laitiers, pain café
  • Fragilités : spasmophilie et insomnies, trac, angoisse, hypersensibilité générale

> Voir la souche « Ignatia amara »

 

5. Lachesis : éloquent

  • Personnalité : créatif, sensible, égocentrique, parle beaucoup
  • Points forts : actif physiquement et mentalement
  • Physique : teint clair
  • Goûts : féculents, aliments aigres. N’aime pas les boissons chaudes sauf le café
  • Fragilités : sommeil perturbé, abus d’alcool, syndromes prémenstruels et troubles de la ménopause marqués. Autres soucis : hémorroïdes, migraine et hypertension.

> Voir la souche « Lachesis mutus »

 

6. Lycopodium clavatum : le mauvais caractère

  • Personnalité : directif qui manque de confiance en lui, organisateur, esprit critique, intolérant
  • Points forts : intelligent, rationnel, sérieux
  • Physique : chute précoce de cheveux, mince ayant tendance à prendre du ventre.
  • Goûts : huîtres, crustacés, sucré. N’aime pas les boissons et les plats chauds
  • Fragilités : migraines, insomnies, ballonnements, angine blanche. Les troubles se concentrent sur le côté droit du corps.

> Voir la souche « Lycopodium clavatum »

 

7. Natrum muriaticum : le chagrin intériorisé

Profil plutôt féminin

Sachez identifier votre profil homéopathique !

  • Personnalité : solitaire, introverti, a du mal à extérioriser ses sentiments
  • Points forts : honnête, idéaliste
  • Physique : mince mais bas du corps enveloppé, nerveux, yeux cernés,
  • Goûts : aliments salés, bière. N’aime pas la viande et le café
  • Fragilités : affections dermatologiques, herpès, constipation, gingivites, migraines, cystites à répétition, rhume, toux
  • Chez la femme : rétention d’eau au niveau des hanches et des cuisses.

> Voir la souche « Natrum muriaticum »

 

8. Nux vomica : le travailleur acharné

  • Personnalité : personne hyperactive professionnellement, compétitive se donnant à fond dans le travail, colérique mais pas rancunier, autoritaire. Sédentaires, ils finissent par s’auto-polluer
  • Points forts : énergique, aime les défis
  • Physique : mince, peau mate, vif
  • Goûts : repas d’affaires copieux, boissons alcoolisée
  • Fragilités : problèmes gastriques, colites, insomnies et surmenage

> Voir la souche « Nux vomica »

Comment est déterminé votre profil homéopathique ?

 Il est choisi après le questionnaire de votre médecin homéopathe en fonction :
. De vos prédispositions générales : points forts et fragilités
. De votre morphologie : mince, sec, en rondeur…
. De votre caractère : impatient, timide, expressif…
. Des vos antécédents médicaux

9. Phosphorus : le passionné

  • Personnalité : passionné qui impose un rythme difficile à suivre
  • Points forts : optimiste, intuitif et créatif, sens artistique développé
  • Physique : mince, élancé, silhouette souple et juvénile, pieds froids et mains chaudes
  • Goûts : aliments salés épicés, lait froid, glace
  • Fragilités : alterne coup de fatigue et exaltation, vertiges au réveil, problèmes pulmonaires, tension nerveuse, troubles digestifs (estomac, foie, intestin)

> Voir la souche « Phosphorus »

 

10. Platina : l’insatisfaite exubérante

  • Personnalité : excentrique, fière, exigeante, brune plutôt maquillée
  • Points forts : idéaliste
  • Physique : cherche à attirer l’attention
  • Goûts : mange vite. N’aime pas la viande
  • Fragilités : anxiété, tristesse, constipation, troubles gynécologiques

> Voir la souche « Platina »

 

11. Pulsatilla : l’émotive 

Jeune fille ou jeune femme

  • Personnalité : timide, pudique, craintive, besoin d’être aimée et consolée, se laisse guider par les émotions plutôt que par la réflexion.
  • Points forts : se lie facilement, flexible, adaptable
  • Physique : teint clair, tendance à la prise de poids
  • Goûts : pâtisseries. Digère mal les aliments gras
  • Fragilités : circulation veineuse ralentie (peau marbrée, couperose, varices), troubles ORL et digestifs

> Voir la souche « Pulsatilla »

 

12. Sepia : la dépressive

  • Personnalité : triste fatiguée, manque d’optimisme, irritable, maussade
  • Points forts : volontaire, sens du devoir
  • Physique : mince, élégante
  • Goûts : aliments et boissons acides et amers
  • Fragilités : troubles gynécologiques, eczéma, dépression, bouffées de chaleur, sujette aux infections urinaires

> Voir la souche « Sepia »

 

13. Silicea : petite nature

  • Personnalité : introverti, sensible
  • Points forts : grand élancé
  • Physique : grand et élancé
  • Goûts : aliments froids. Ne supporte pas la viande, fromage
  • Fragilités : rhinites à répétition chez l’enfant, acné et maladies de peau, états dépressifs, troubles croissance chez l’enfant, constipation

> Voir la souche « Silicea »

 

14. Sulfur : le bon vivant

  • Personnalité : ouvert, contact facile, désordonné, sédentaire
  • Points forts : optimiste, énergique
  • Physique : grand et massif
  • Goûts : aime manger et boire
  • Fragilités : troubles digestifs, hypertension, migraines, gêne respiratoire, peau grasse, eczéma

> Voir la souche « Sulfur »

 

15. Thuya : n’aime pas l’eau

  • Personnalité : nerveux indolent,
  • Physique : corpulent, cellulite, rétention d’eau
  • Goûts : aliments salés
  • Fragilités : cystites et infections récidivantes, idées, insomnie

> Voir la souche « Thuya »

D’autres profils existent : pour cela consultez l’incontournable
 – « Ma bible de l’homéopathie » (Dr AC Quemoun, Leduc.S- éditions)

A quoi sert le médicament dit de terrain ou de profil ?

Le médicament de terrain peut se prendre en prévention, pour maintenir son état de santé.
En cas de maladie chronique, il permet de stimuler les défenses de l’organisme et de l’aider à mieux réagir. Enfin, dans les affections aiguës, il restaure plus rapidement l’équilibre de l’organisme agressé.

En savoir plus :
– « Comment se servir de son médicament de profil ? » (homeomalin.com)
– « Louis XIV : quel était votre profil homéopathique ? » (homeomalin.com)
– « Louis de Funès : le comédien Argentum nitricum » (homeomalin.com)

Poux : traitements naturels pour les éviter ou les éliminer

Article publié le 6 septembre 2016 par dans la rubrique ACTU SANTE, CONSEILS HOMEO, HOMEOBEBE

Mieux que se débarrasser des poux, nous avons envie de les éviter et en plus avec des produits naturels plus sains pour  la tête de nos chers enfants.
Voici une synthèse des astuces naturelles anti-poux afin que ces bestioles ne participent plus à la rentrée scolaire et si c’est le cas, comment les fuir au plus vite !

 

1. Un point rapide sur les poux

Bon, vous devez vous faire une raison, 85% des enfants auront au moins une fois des poux pendant leur scolarité. La collectivité est le facteur favorisant sa diffusion. Un pou vit entre 3 et 4 semaines. Il pond de 3 à 5 œufs, les lentes qui s’accrochent au cheveu. Bref, deux ou trois poux et hop… La tête de votre enfant sera aussi peuplée que la Chine !

Cheveux propres ou sales, peu importe pour le pou… Ils aiment tous les cuirs chevelus.Poux : traitements naturels pour les éviter ou les éliminerIl n’y a pas de « têtes à poux »… Tous égaux… même les parents (qui les attrapent en se demandant bien pourquoi leur cuir chevelu les démange !).

A noter qu’ils préfèrent occuper les tempes, la nuque, et autour des oreilles.

Poux : traitements naturels pour les éviter ou les éliminer   Poux : traitements naturels pour les éviter ou les éliminer

 

2. Les huiles essentielles, une arme « essentielle » contre les poux !

  • Huile essentielle de Lavande vraie bio en prévention soit 1 ou 2 gouttes derrières les oreilles de votre enfant.
    La lavande est hautement insecticide.
    La lavande vraie est une huile essentielle très douce pouvant être utilisée dès 6 mois. Mais attention, ne pas confondre avec les autres huiles essentielles de Lavande !Lavande vraie = lavande fine = lavande officinale

Huile végétale de Jojoba bio (Laboratoire LCA - La Combe d'Ase)                        Huile essentielle de Tea Tree (Laboratoire LCA - La Combe d'Ase)

Une fois le mélange effectué, appliquez le sur le cuir chevelu de votre enfant, raie par raie.
Laisser agir pendant 2 heures en enveloppant la tête dans une serviette.
Puis laver les cheveux avec un shampoing doux. Renouveler au bout de 8 jours.

Attention : de nombreux sites vont vous recommander le lavandin super ou le romarin à camphre. Ces huiles contiennent chacune du camphre contre-indiqué chez les jeunes enfants car neurotoxique. De plus, les huiles essentielles de ce type peuvent être irritantes.

 

3. Un truc de pharmacien homéopathe : la teinture mère d’arnica contre les poux !

Et oui, facile à utiliser et peu coûteux, la teinture mère d’arnica est efficace contre les poux.
Frictionner le cuir chevelu de votre enfant. Laisser reposer 2 heures. Puis utiliser un shampoing doux pour le lavage des cheveux.

 

4. Stop aux idées reçus sur les poux !

  • Inutile de laver la maison du sol au plafond. Les poux ne vivent que quelques heures hors d’une tête. Donc la transmission ne se fait que tête à tête. Pensez juste à vérifier le canapé où toute la famille s’installe et aérer les lits.
  • Ne vous jeter pas sur les produits anti-poux. Utiliser un produit cheveux démêlant et un peigne fin. Poser le produit puis peigner, vous ôterez les poux !
  • Pas de shampoing au vinaigre !
  • Il n’y a pas de tête à poux !
  • La mayonnaise, c’est mieux dans son assiette !

En résumé, il existe des solutions efficaces, naturelles et peu coûteuses pour se débarrasser rapidement des poux, voir les éviter.

Mycose vaginale : se soigner naturellement avec l’homéopathie

Article publié le 2 septembre 2016 par dans la rubrique CONSEILS HOMEO
Mycose vaginale : se soigner naturellement avec l’homéopathie

La mycose vaginale est très fréquente et gênante mais bénigne.
Elle est due le plus souvent à un champignon ou levure, le Candida albicans qui provoque démangeaisons et pertes vaginales On parle d’ailleurs de candidose vaginale.

 

Un traitement homéopathique permet d’atténuer ces manifestations désagréables et de renforcer l’action d’un traitement antifongique lorsqu’il est prescrit.

1. Les symptômes de la mycose vaginale.

Lorsque le champignon se développe de façon anormale dans le vagin, il est responsable d’une inflammation locale ou “vaginite”. Cette infection presque toujours associée à une irritation de la vulve se manifeste par :

  • Des démangeaisons
  • Une sensation de brûlure au niveau du vagin
  • Des petites lèvres rouges et enflammées parfois gonflées
  • Des pertes vaginales (leucorrhées) blanches, épaisses.

 

Les causes de la mycose vaginale :
. Le champignon Candida albicans

A l’état normal, bactéries et champignons sont présents dans le vagin. Ils participent à la constitution de la flore vaginale normale dont le rôle est de protéger ce milieu contre les infections.
 Parfois un déséquilibre survient au milieu de cette flore et un champignon se développe de façon excessive. Il s’agit du Candida Albicans (famille des levures)
. Des sous vêtements trop serrés
. Une toilette intime excessive et “décapante”
. La piscine (attention aux serviettes)
. La prise d’antibiotiques
. Un déséquilibre hormonal (pilules parfois)

 

2. Soulager les symptômes : 3 souches homéopathiques à associer

  • Pour les démangeaisons et œdèmes brûlant : Apis mellifica 15 CH
    Posologie : 5 granules toutes les 30 minutes.
  • Pour les pertes blanches et épaisses : Helonias dioica 7 CH
    Posologie : 5 granules 2 fois par jour.
  • Pour diminuer la sensibilité au Candida albicans : Monilia albicans 15 CH
    Posologie : 5 granules par jour.

En complément : afin d’apaiser les démangeaisons, ajouter un ovule adoucissant le soir : ovules  de Calendula Weleda.

 

3. Prévenir les récidives de la mycose vaginale

  • En traitement de fond : Monilia Albicans 15 CH
    Posologie : 5 granules par jour pendant 1 mois puis 1 dose entière par semaine pendant 2 semaines

Selon le terrain et les circonstances ajouter :

  • Si traitement antibiotiques répété et mycoses récidivantes :
    Medorrhinum 15 CH : 1 dose par semaine pendant 3 mois
  • Si infections urinaires et gynécologiques répétées , femme frileuse découragée devant l’échec du traitement :
    Psorinum 15 CH : 1 dose par semaine pendant 3 mois
  • Si tendance à une trop grande hygiène, goût pour le sucré, pertes abondantes mais peu irritantes :
    Pulsatilla 15 CH : 1 dose par semaine pendant 3 mois
  • Si alternance pertes abondantes et sécheresse vaginale :
    Sepia 15 CH : 1 dose par semaine pendant 3 mois
Quand consulter ?
. Lorsque les démangeaisons se répètent et qu’elles sont fortes et désagréables.
. Lorsque les pertes vaginales sont anormales et abondantes. Le médecin ou gynécologue prescrira un traitement antifongique sous forme d’ovules, de crème voire de comprimés (voie orale)

 

4. Hygiène intime : les conseils

  • Bien choisir son savon intime : opter pour un savon liquide Hydralin , Saforelle qui respecte le PH physiologique au quotidien. Une toilette par jour suffit.
  • Bien sécher la zone intime en utilisant une serviette lavée régulièrement à 60° et évitez bains chauds et jacuzzi.
  • Proscrire la toilette vaginale interne : c’est inutile, cette zone “ s’auto nettoie”.
  • Pendant les règles : changer tampons et serviettes toutes les 4 heures
Probiotiques pourquoi ?
Tous ne se valent pas. Les souches les plus connues et dont l’efficacité est prouvée sont des lactobacilles (genre Lactobacillus) et des bifidobactéries (genre bifidobacterium) soit des levures (Saccharomyces).
Prendre des probiotiques permet non seulement à la flore de se reconstituer seule mais également d’éliminer les mauvais germes, de stimuler nos défenses naturelles.
Les homéo-experts de la Pharmacie P.H.C vous conseillent les bienfaits de :
. Optiflor PHC : un mélange de souches à prendre pendant 1 à 2 mois à raison d’une gélule 2 à 3 fois par jour.
. Lactibiane candisis : 2 par jour pendant 3 semaines
. Florgynal tampon probiotique :  2 par jour pendant 3 jours de règles sur 3 à 6 cycles.

En savoir plus : 
« Lutter contre la mycose avec l’homéopathie » (homéopathie.com)
« Mycoses vaginales, les prendre en charge avec l’homéopathie » (homeophyto.com)

A lire absolument :
– « Homéopathie, le guide visuel » (Dr AC Quemoun, Leduc.S- éditions)